Archives de catégorie : Société

56-BEIGE et les réflexions intellectuelles

Il y a quelques mois, quelqu’un m’a contactée sur mon ancien blog sur la Spirale Dynamique et nous avons commencé à échanger des courriels. Ensuite, une autre personne qui m’avait contactée le lendemain et avec laquelle j’ai également échangé plusieurs messages a proposé de créer un groupe Google sur la Spirale Spirale Dynamique avec lettresDynamique et le développement personnel. Mon idée n’était pas le développement personnel, je ne me sens pas en retard dans ce domaine ou dans le besoin, mais je me suis dit que cela pourrait être intéressant d’y participer. Mais j’ai vite senti que cela allait me peser plus que de raison, car le français et la calligraphie de la seconde personne était exécrable. Je faisais toujours un copié-collé de ses textes et les corrigeais pour pouvoir les comprendre. Cela fait longtemps que je sais que les trop nombreuses fautes de français m’insupportent et je l’avais mis sur le compte de mon professionnalisme linguistique en raison de mes études de langues étrangères avant de savoir que c’était plutôt dû à la surdouance. J’ai donc quitté le groupe parce que je souffrais du manque de considération pour mes besoins. Mais je restais ouverte à des échanges ultérieurs par courriel si envie.

Plusieurs semaines plus tard, je reçus le message suivant (en italique) de la première personne auquel j’ai répondu en un seul message, mais que je vais découper et insérer entre double parenthèses afin de permettre une meilleure compréhension. Au fait, j’ai été élevée à ne jamais dire « je veux », mais « je voudrais ».

Ce message est une main tendue même si je ne suis pas là pour faire le béni-oui-oui à tes « je veux », au besoin de « sauveur » que tu exprimes dans un monde où les gens n’auraient qu’à épouser ta vision du monde sans avoir d’autres alternatives d’expression… Le Monde et Internet ne sont pas remplis que de robots comme tu l’exprimes, il y a une foule de gens merveilleux de part le Monde qui sont d’une richesse et d’un Cœur a en tomber à la renverse. Ce Monde existe au milieu de la pire des barbaries et des cruautés, et j’ai la chance de le parcourir au quotidien, il n’y a pas de raisons pour qu’il te soit fermé pour peu que tu en fasse le choix…

((Arthur, si tu as lu l’article Vivre en BEIGE sur le blog, tu n’as soit rien compris, soit tu n’en a rien à cirer. Et excuse-moi de te le balancer ainsi à la figure, mais s’il y avait une foule de gens merveilleux qui agissent, le monde ne serait pas dans une telle catastrophe.))

C’est une main tendue pour que tu puisses te remettre en chemin vers ce Monde via le dialogue et l’observation, reconnaissant ta vision du monde comme étant ta vérité, l’endroit du chemin où tu te trouves et l’hyper-émotivité que tu exprimes et en respectant tout cela.

((Pour toi, un message peut paraître comme une main tendue, pour moi, c’est uniquement une suite de lettres qui ne tiennent pas compte de ma situation, donc toujours encore du premier plateau où chacun est égoïste et se moque des conditions de vie de son prochain. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai quitté ce groupe qui tourne entièrement autour de Laurent dont je ne supportais plus le français exécrable. Je me suis tellement retenue que je n’y arrivais plus tellement cela me rebutait.

Pourquoi faut-il que tu te vantes auprès de moi avec cette arrogance condescendante des surdoués qui vont bien que tu as la chance de parcourir ton monde de personnes merveilleuses au quotidien.
Et le dialogue et l’observation, c’est bon pour les bobos intellectuels qui ne se soucient pas le moins du monde de leur prochain. Quand on souffre depuis si longtemps, on ne peut pas ramener les problèmes à des sujets intellectuels. Si vous n’avez pas l’empathie nécessaire pour remarquer cela, on ne trouvera jamais de terrain d’entente.))

Je précise juste que le cadre de dialogue que j’offre ici est sans concessions sur le regard envers soi-même et l’autre, ce message n’a pas pour but de te faire plaisir mais a pour but l’observation la plus profonde selon nos capacités et l’acceptation de la vérité de l’autre et de son libre-arbitre afin de pouvoir aller au-delà de ses souffrances et de ses chaînes…
Je ne sais pas si je suis le messager dont tu as besoin pour te remettre en route mais je sais la Gratitude que j’ai pour le messager que tu as été sur mon chemin et je ne pouvais pas passer à côté d’écrire ce mail vers toi.

bureau-2009-3((En fait, je pense qu’il ressort de ces quelques semaines de connaissances que nous sommes parfaitement incompatibles. Pendant cette période, tu ne m’as apporté rien de positif et je ne t’ai apporté rien de positif, du moins tel que je le perçois alors pas besoin de gratitude.))

Libre à toi de répondre à cette main tendue tel que je suis capable de te l’offrir avec les limites qui sont les miennes. Libre à toi de poursuivre ton chemin sans donner de suite à ce message.

((Si tu étais en Jaune et/ou Turquoise, tu valoriserais tous les valmèmes et donc aussi Beige et tu veillerais à ce que ceux qui font partie de ton réseau de connaissances aient les mêmes droits que toi. Et s’ils ne les ont pas, tu les aiderais, car un être humain Jaune n’est plus égoïste, il n’est plus tourné vers son ego, sauf dans le cas d’un besoin de survie.
Donc, tu l’auras compris, je n’ai pas besoin de messager, j’ai besoin d’autre chose que tu ne sais pas donner.))

J’ai changé les noms des intéressés et bien sûr que notre relation s’est arrêtée là, parce que même avec un Bac+6, un savoir immense et un potentiel qui paraît presque infini, quand on vit en BEIGE, on a besoin d’autre chose que de baratin.

54-Vivre en BEIGE

Cela fait des années que j’appelle à l’aide, mais tout le monde s’en moque. Je suis victime de l’égoïsme des gens que je côtoie sur Internet ou dans la vie réelle et j’ai l’impression qu’ils prennent plaisir à mon malheur et à celui des autres. C’est d’une indicible cruauté et ce n’est pas un comportement humain. Un être humain 2016 a dépassé le premier plateau de la Spirale. Il est mature psychologiquement et suis l’article 1 des droits de l’homme et applique la loi du plus faible. Son ego ne lui sert qu’en cas de besoin, de fuir par exemple.

Le valmème Beige est celui de l’instinct. On fonctionne avec un certain automatisme. Que ce soit la femme encore plus méprisée que moi qui vit dans la rue à Strasbourg ou Paris ou moi dans mon appartement, on se lève quand on le sent, pas d’après un réveil. On mange quand on a faim, pas quand c’est l’heure traditionnelle d’un repas. On réagit automatiquement si on a chaud ou froid.

Ma vie se concentre sur la survie. J’ai besoin d’énormément d’énergie pour rester en vie et pour satisfaire mes besoins physiques de l’existence, de sorte que je ne sois pas affamée ou que j’aie soif. Comme je me promène parfois en Jaune, Turquoise et Corail, mon alimentation est bien sûr réfléchie et je ne me rue pas sur le sandwich de mon voisin tellement j’aurais faim. Mais dans la rue, cela peut arriver et se terminer par une bagarre.

Une autre caractéristique de Beige est qu’on n’a pratiquement aucune influence sur et absolument aucun contrôle de notre environnement. Les gens jouent avec nous comme avec un caillou que l’on pousserait constamment du pied pour le faire avancer. Nous n’avons aucune idée de ce que avenir veut dire, comment faire des projets, économiser pour des jours de malheur, nous sommes en plein dedans, nous sommes malheureux.

Je me sens comme assise au bord de la rue, sur le trottoir, à attendre que quelqu’un s’arrête pour dire un mot gentil, jeter quelques euros dans un gobelet que j’aurais posé au bord de mon carton sur lequel je suis assise. Le livre de Beck écrit qu’on est clairement un être humain, plus un animal, mais qu’on n’est pas perçu comme une personnalité à part. Oui, en Beige on pense ainsi et cela fait mal d’être traité comme un déchet. Sur mon second plateau, un être humain est autre chose. Et Beck poursuit mentionnant que si une pensée plus complexe était disponible auparavant de retomber dans le Beige, une maladie, un accident, un traumatisme psychique, ces états peuvent bloquer l’accès à cette pensée plus avancée et avoir pour conséquence que Beige reprend le contrôle.

Il faut retenir que les anciens cadres qui se retrouvent à la rue se sont pas tout d’un coup moins intelligents ou moins capables, mais les problèmes de la survie occupent toutes leurs pensées. Il est évident qu’en Beige, on ne se préoccupe pas des règles et des convenances de la société, tout au plus lorsqu’on sait que la non-observation de certaines règles nous fait mal à nous-mêmes. Mais pour nous, dans la rue ou dans son appartement, on s’en moque royalement.

Beige apparaît également en période de grand stress, quand les personnes subissent une pression psychique, une douleur profonde, comme l’exclusion avec un Master 2. C’est un valmème de niche. Les gens des autres valmèmes aspirent notre énergie et notre argent vers d’autres sphères, de sorte que cela nous manque. Orange nous pousse au suicide, car on ne peut pas vivre dans l’exclusion dans la durée avec une intelligence hors norme.

Je suis toujours surprise des vérités que dit ce livre: « Ce n’est que si cela lui apporte un avantage économique, politique ou pseudo-spirituel que quelqu’un situé en Orange s’occupe du dilemme d’une personne située en Beige ». En général, poursuit-il, les personnes des valmèmes Orange et Bleu préfèrent détourner les yeux et oublier les personnes en Beige au lieu de les aider à sortir de leurs difficultés. Ce dont les personnes en Beige ont besoin, que ce soit de courte ou de plus longue durée, c’est que l’on s’occupe d’elles, avec douceur, avec gentillesse et affection. Il ne faut pas attendre qu’elles demandent de l’aide, il faut la leur donner. En Beige, on n’a pas d’idée de la santé ou du bien-être, uniquement de la douleur et de l’absence de douleur qui est alors un moment agréable. Et donc, il faut les observer dans leur environnement d’autant plus que cet environnement extérieur a passé le stade Beige depuis longtemps. Les directives écrites ne fonctionnent pas, même les incitations orales doivent être présentées de manière simple et répondant à des besoins immédiats. Les mots ne servent à rien, seuls les actes comptent. Et l’absence de gens bien intentionnés crée la souffrance.

45-Faire connaître la Spirale

Ce n’est pas un bon jour pour écrire cet article, c’est évident. Je suis en rage contre tout et tout le monde. J’en ai marre de ma vie d’exclue, de tourner en rond avec des cons autour de moi, alors je suis trop souvent de mauvaise humeur et trop radicale. J’étais en contact avec un gars de Nice qui lisait mes articles, on a échangé deux ou trois mails, comme il était sur Facebook, nous avons continué là-bas. Il avait des textes intéressants, même si les fautes d’orthographe m’agaçaient, c’est un trait de ma surdouance contre lequel je ne peux rien, mais quand je lui ai demandé de l’aide, parce que justement, j’en ai cruellement besoin, il m’a écrit qu’il avait d’autres priorités.

Femme désespéréeLa loi du Plus Fort, c’est celle des meurtriers de la planète, des animaux, des plantes et des hommes par le refus d’aider ceux dans le besoin, alors je lui oppose la loi du Plus Faible que je pratique au quotidien. Si je me retrouve face à plus fort, comme dans le cas de ce gars — et pour comprendre les mots « plus fort », il faut avoir lu la Loi du Plus Faible — et que je vois clairement qu’il est plus fort que moi, alors je réagis au quart de tour. Adios le contact Facebook, adios l’abonnement à ma newsletter, effacement de tous les messages, coupure totale. Même s’il avait trouvé mon idée de faire connaître la Spirale Dynamique au travers d’une lettre commune à publier dans la presse géniale, j’ai préféré y renoncer. Je n’aurais pas réussi à ravaler mon brusque dégoût de cette personne pour la garder parmi mes contacts et travailler sur notre idée! Il y a tant de gens qui arrivent à se contorsionner dans tous les sens pour imposer leur volonté, je suis très différente. Tous ceux qui ne coopèrent pas, je les rejette. Et de toute manière, les mots, c’est tellement galvaudé de nos jours qu’ils perdent parfois tout leur sens. Tout doit être génial, super, en forme, jeune et beau. Y’EN A MARRE!

Comme j’ai toujours encore de bonnes idées, de celles qui coûtent de l’argent au lieu d’en rapporter, j’attends la suivante pour écrire des articles ou pour mieux vivre au lieu de végéter. Et en attendant, je poursuis mon suicide financier, après le suicide social, il fallait que ça arrive.

Mon problème, c’est que je suis trop intelligente, que je parle 5 langues et que je me passionne pour plein de choses nouvelles, en général en dehors de la technologie gadget, j’ai tant besoin, toujours besoin d’autre chose que les crétins qui m’entourent. Je vois, je ne suis toujours pas calmée. J’ai ainsi rejoint une société autrichienne qui vent des cartes de paiement bancaire Mastercard avec fonction cashback, je parlais à nouveau allemand, mais pour travailler en solo, je ne suis pas motivée, donc ce projet est bloqué.

Ensuite, un des gars m’a entraînée ou plutôt m’a informée, et je me suis emballée, dans le financement participatif pour des projets privés. Ce sont des Américains, cette fois je parle à nouveau anglais, ils ont une formule unique qui m’a séduite, mais nous n’avons pas le droit de faire de la pub sur nos blogs, cela doit toujours passer par des contacts privés et personnels. Alors la seule chose que je puisse faire, c’est recopier la traduction de leur remarque au bas du site sans mentionner le nom de l’entreprise, car je ne peux pas dire A sans dire B: « Une partie de mon projet est de m’associer à la communauté d’intention de la plate-forme américaine de financement participatif communautaire. Qu’est-ce qu’une « communauté d’intention? » C’est une communauté qui partage les dons d’une manière qui permette à tous nos projets de progresser en atteignant potentiellement plus de donateurs, créant ainsi une plus grande chance de succès pour notre propre projet. Je choisis d’y participer en utilisant la « formule de redistribution de dons » de ce financement participatif communautaire. Cela signifie que lorsque vous faites un don à mon projet, je peux choisir d’en utiliser une partie pour faire des dons pour aider d’autres projets au sein de notre communauté d’intention. » Je pense qu’ils ont peur de l’envahissement par une foule d’intéressés si cela passait par de la pub. J’y ai investi une bonne partie de mes petites économies pour pré-financer des projets dans mon cher Sahel. Mais là aussi, les choses sont un peu à l’arrêt par manque de motivation. L’autre jour, j’ai entendu dans un film que pour avoir confiance en soi, il faut que d’autres aient confiance en vous. C’est mal parti alors dans un pays où la méfiance est presque viscérale.

Alors, il y a une semaine, comme je suis tombée sur Didier Poli et son Agence 131, une agence de recrutement pour surdoués, je me suis inscrite tout de suite. Mais ce n’est que la version bêta, donc il faut encore une fois attendre des mois jusqu’à ce qu’il se passe quelque chose. Comment peut-on susciter l’espoir partout pour ensuite le détruire à nouveau? N’y a-t-il plus que des pervers et des psychopathes sur terre?
J’EN AI MARRE D’ATTENDRE!!

44-Comment trouver les gens compatibles

Suite à un échange que j’ai eu avec une jeune psychologue à laquelle j’expliquais que je n’avais toujours pas réussi à mettre en place le Salon Rahel-2Salon de Rahel parce que je ne trouve personne qui ait le potentiel cérébral et l’intérêt pour une telle chose, elle me rappela que je devrais bien trouver des personnes positionnées en Jaune et Turquoise dans mon coin, vu que je lui avait écrit qu’une personne adulte fait en moyenne la connaissance de 800 personnes au cours de sa vie. Mais ce qu’elle ne sait peut-être pas, c’est que les surdoués Jaune et Turquoise (SJT) sont comme tous les autres à la recherche de leur bonheur, ce qui revient à éviter tout ce qui fait mal. Les gens qui leur font mal par leur bêtise, les gens qui leur font mal par leur esprit fermé, bloqué, ou arrêté, ceux qui leur font mal par leurs mensonges, leur trahison, leur manque d’esprit social et tous ceux qui n’ont que leurs plaisirs et leur petite famille en tête et qui se moquent que les autres souffrent en silence, tous ces gens, on les fuit comme la peste. Car mieux vaut rester seul que mal accompagné. Alors les SJT se renferment chez eux, car ils savent que c’est là qu’ils souffriront le moins. On a donc d’énormes difficultés à les rencontrer vu que la société ne fait rien pour rendre ces rencontres possibles. On passe alors beaucoup de temps sur Internet quand on est au RSA avec un Master II, parce que là au moins, on peut rencontrer des gens à notre niveau. Comme l’espoir meurt en dernier, on continue à chercher les perles rares qui nous acceptent tels que nous sommes, des gens avec lesquels on peut avoir des activités et des discussions intéressantes, qui nous font grandir et qui grandissent au travers de nous.

Gott 9.0Alors puisque nous cherchons des sujets complexes adaptés à la complexité de notre cerveau, j’ai commencé un groupe de spiritualité sur Facebook, sur la base d’un livre allemand Gott 9.0 qui transpose la Spirale Dynamique dans le monde de la spiritualité chrétienne et juive. Je regrette que la spiritualité islamique ne soit pas incluse et serais ravie de pouvoir en discuter avec des personnes de ce milieu à l’esprit ouvert évidemment, sinon aucune discussion n’est possible. C’est ce que beaucoup d’intégristes ne comprennent pas, c’est qu’il n’y a pas une vérité, une raison, mais plusieurs, car la vérité, la raison ne peut être que celle du cerveau qui l’exprime ou qui la comprend et qui l’accepte. Elle ne peut être identique pour tous, car nous sommes tous différents.

31-Une pluralité des idées est nécessaire

Dans leur livre sur la Spirale Dynamique, les auteurs français écrivent: « Il y a plusieurs manières de considérer les relations humaines tant au niveau personnel que sociétal. L’unilatéralisme consiste à prendre ses décisions et à agir seul, sans jamais consulter les autres, ni chercher leur soutien. Le multiculturalisme admet la diversité des idées, des personnes et des cultures, mais simplement comme une juxtaposition d’éléments hétérogènes. » Un unilatéralisme pluriel, comme l’avait appelé le sociologue allemand, Ulrich Beck.

Mes observations de la relation humaine me laissent à penser que nous sommes dans un bilatéralisme multiculturel. Car les décisions prises par les êtres humains, qu’elles le soient dans l’unilatéralisme ou dans le multiculturalisme, elles ont d’abord toujours des conséquences, sur soi, mais plus souvent sur les autres, car nous vivons dans un monde interdépendant de relation aux autres, même sans les voir, ni les connaître.

La pluralité des idées est ainsi une nécessité, mais aussi une chance. Si nous en étions plus conscients et lui donnions plus de chances, Manon, portugaise, et d’origine française, et spiritiste, et altermondialiste, et adepte du polyamour, et escrimeuse en amateur, n’aurait pas besoin de faire le tri dans ses différentes facettes de son identité et de cacher les unes pour avoir le droit d’appartenir aux autres.

« L’acceptation et la prise en compte de la complexité des êtres sont un enjeu majeur pour ce début du XXIe siècle. Il en va de notre paix intérieure et de la survie du monde. La simple cohabitation des cultures et des systèmes de valeurs n’est pas une réponse appropriée aux souffrances que causent leurs différences. Il s’agit d’aller au-delà en comprenant les divergences comme les complémentarités, en percevant les évolutions nécessaires et possibles et en sachant comment interagir avec toutes les composantes de l’humanité. »

Depuis que j’ai étudié les effets de la concurrence sur le bonheur national et personnel, j’ai toujours favorisé la coopération qui, seule, est porteuse de progrès social, éthique, écologique et personnel. Il faut avoir des valeurs authentiquement Jaune ou Turquoise, pas seulement de façade pour pouvoir être un être humain comme il est dépeint dans le livre « Conversations avec Dieu » de Neale Donald Walsch. Certains l’appelle « homo durabilis », cela ne me plaît pas trop vu ce que les industriels ont fait du terme « durable », une destruction qui dure! Je l’appelle « homo conscientia, un être dirigé par sa conscience en lien direct avec sa Divinité.

30-Qui m’aidera à sortir du piège Gamma?

Lorsque l’on franchit un valmème, comme dans mon cas, de Jaune en Turquoise ou de Turquoise en Corail, on passe par diverses étapes qui sont Alpha, Bêta, Gamma, Delta, puis à nouveau Alpha qui est un état stabilisé. En ce qui me concerne, le test psychologique au début de ma formation a révélé, ce que je savais du reste, que je suis profondément entrée dans le Gamma, un état de colère, de manque d’espoir et de révolution. « Si les choses vont suffisamment mal, l’entité (organisation ou personne) descend de Bêta à Gamma. Et là, on est fait comme un rat en raison de barrières qui semblent infranchissables. Il y a en Gamma une vision claire de comment sont les choses mauvaises, que la perception soit correcte ou pas, il produit un vrai sens pour savoir ce qui n’a pas marché et pourquoi. »

Avant de sombrer dans Gamma, voire une fois qu’on y est, il y a une option de réforme. Mais « voir l’option de réforme requiert en général que quelqu’un vous ramène vers le bas et vous le montre. En fait, prendre le chemin de la réforme requiert une volonté de pro-agir plutôt que de réagir ((dans mon cas ne plus lutter contre le système, mais le quitter et construire quelque chose de tout nouveau ailleurs, mais avec d’autres. Mais où sont ces autres?)), un engagement sincère à prendre quelques risques et d’avoir l’énergie de se détourner d’un chemin glissant et d’avancer à travers champs ((c’est le cas de le dire avec 4 ha de champs au Sénégal)). La plupart des gens attendent que le prochain pont soit construit, et alors il est trop tard, car ils tombent dans le piège Gamma. »

J’ai toujours pris des risques, couru à travers champs, agi et réagi, mais rien n’y fit. Mon pont, ce sont les relations humaines que je peux tisser avec d’autres, mais ils ne veulent pas. En France, plus précisément en Alsace, les gens mènent une guerre sociale contre moi, je vis dans l’exclusion pour délit de conscience. Je n’ai pas le droit de dire ce que me dicte ma conscience et ma pensée si je veux être acceptée. C’est absurde et j’en suis bien consciente.

« Un Gamma profond est une période très difficile car une partie de la perception est que l’intéressée n’a pratiquement aucun pouvoir pour changer les choses ». Je suis dans cette situation, mais les nassaras, les blancs comme on dit au Burkina, n’en ont que faire. « Souvent le système de valmèmes ((les couleurs de la Spirale)) est lui-même la barrière. La personne sait trop pour son propre bien. » Ce problème est bien le mien, alors je fais quoi, je coupe un quart de ma cervelle pour savoir moins???

« Les émotions qu’occasionnent les frustrations et la confusion de Bêta libèrent une colère profonde et de l’hostilité en Gamma ((tout à fait ma situation)). Même revenir au passé n’a plus de sens ((oui, je ne le supporte pas de revenir en arrière)). Imaginez-vous dans le coffre d’une voiture, impossible de vous libérer. Personne ne peut entendre vos cris désespérés pour de l’aide. Il n’y a plus d’espace pour respirer. Pouvez-vous ressentir la panique, la peur? Vous vivez sur des montagnes russes émotionnelles. Il y a des tentatives effrénées d’en sortir, de trouver de simples moments de paix dans un monde chaotique et chancelant ((oui juste un peu de répit, de paix)). La patience de Bêta du « attendons, nous verrons bien » ou « espérons que les choses se passent bien » ((la situation de la plupart des gens autour de moi)) est remplacée par des demandes impatientes d’actions et des actions maintenant, tout de suite. Il n’y a plus rien à perdre. » ((Oui, je suis tellement impatiente que les choses avancent que je n’ai pas hésité à écrire un blog de suicide. »

Alpha, c’est le chemin vers le bien-être. Mais pour moi, on me l’a refusé, ce sont les autres, les égoïstes, qui m’ont fait entrer dans la phase Gamma. « On ne peut plus aller en arrière, mais on ne peut pas non plus avancer. C’est ainsi dans le piège Gamma. Toute l’énergie disponible est concentrée pour exister au jour le jour. ((Oui, je suis dans la survie, comme sur une corde raide avec le gouffre juste en-dessous.)) La nuit apporte des moments de réflexion et de désespoir. L’aube n’éveille que des instincts de survie primitifs – fuir ou se battre. Mais quel bonheur y a-t-il pour une mouche de voler en plein dans une flamme? » C’est tout à fait ma question! Quel bonheur aurais-je à soutenir un SYSTÈME absurde? Aucun, absolument aucun, une frustration sans fin.

« Quel en est le sens? Oublier le futur. Au diable le passé. Les autres n’ont qu’à s’occuper d’eux-mêmes. » Je n’arrive pas à raisonner ainsi. Même dans l’exclusion depuis 10 ans, ma pensée va d’abord aux plus faibles de tous, les Africains. La souffrance pénètre dans la profondeur de l’âme. C’est parce que je pense que les blancs sont déjà en grande partie déshumanisés qu’ils ne ressentent plus rien et qu’ils sont mêmes capables de vous répondre qu’ils n’ont pas à s’occuper de vos problèmes alors qu’ils sont directement à l’origine de ces problèmes!

« Malgré l’inconfort qu’il cause pour celui qui le vit et son entourage, le creux Gamma semble inévitable. Il est même bénéfique en ce qu’il donne la certitude que la seule solution est bien le passage au niveau suivant. Toutefois, un accompagnement approprié par des parents, des managers, des coachs, des thérapeutes, des travailleurs sociaux ou des hommes politiques permet de le rendre moins intense et plus court. » Je n’ai plus qu’une seule amie que je vois une fois par semaine ou toutes les deux semaines, c’est absolument insuffisant pour sortir du creux Gamma. Aucune des personnes citées ne me procure l’aide dont j’ai besoin! Merci la France.

Never give up!

27-POURPRE sauve TURQUOISE

En POURPRE, le monde est mystérieux et effrayant, rempli d’esprits avec lesquels il vaut mieux s’entendre. On constitue donc des groupes unis et solidaires pour assurer la sécurité. Les anciens sont dépositaires du savoir et des rites qui sont indispensables pour le maintien des traditions qui garantissent la sécurité.

Après être sorti de BEIGE pour entrer en POURPRE, le sentiment d’appartenance à une tribu, un clan est au cœur de l’existence. Sans lui, l’être humain est perdu, sans la sécurité qu’apporte le groupe, il n’y a non seulement pas de survie possible, mais la vie elle-même n’a aucun sens.

La notion de temps permet de comprendre les liens entre cause et effets. Mais quand il ne trouve pas d’explication à ce qui se passe, quand il ne connaît pas la cause d’un événement, il suppose la présence d’un esprit qui l’a provoqué. ((La main invisible du marché?)) Et comme beaucoup de choses lui échappent, il se tourne vers des croyances animistes, il y a des dieux partout: dans les plantes, les rochers, les montagnes, le vent, les animaux. Et il développe des rites et des tabous qu’il faut respecter. Et ce savoir, ce sont les anciens qui le maintiennent. L’être humain est le fruit d’une lignée et d’une tradition. C’est en gardant le contact avec ce passé et avec les gens qui sont de son sang qu’il peut se sentir un peu rassuré.

Parmi tous les esprits qui peuplent le monde, ceux des ancêtres ont une importance particulière. Au Ghana, il existe un groupe religieux qui pratique le culte des ancêtres, leur jour de fête, ils sont habillés de blanc, la couleur de la mort en Afrique et pratiquent des rituels d’appartenance pendant toute la journée. Ces rites permettent le contact avec les esprits protecteurs des ancêtres. Lors d’une fête entre étudiants dans les années 80, avant de commencer le repas, une jeune sénégalaise s’est levée pour aller jeter quelques petits morceaux de viande dans un coin du jardin en disant « c’est pour les ancêtres ».

Le futur est encore loin pour POURPRE, il ne pense pas en grands projets d’avenir, le monde est trop instable et complexe pour que cela lui semble possible. Quoi qu’il arrive, la sécurité c’est de maintenir les traditions, faire comme on a toujours fait. Celui qui s’oppose aux traditions, qui transgresse les tabous ou qui ne respecte pas les lieux sacrés doit être chassé car il met en péril le groupe tout entier, aussi bien au niveau physique que dans le monde que nous avons en tête.

Le thème central de POURPRE, c’est sacrifier le soi aux désirs des anciens et aux coutumes des ancêtres

Le thème central de TURQUOISE, c’est sacrifier si nécessaire le soi et celui des autres pour le bien de toute vie présente et à venir

Selon les tests que j’ai effectués pour ma première formation en Spirale Dynamique mais surtout suite à ce que j’ai examiné dans ma propre vie, je constate que pour beaucoup de gens en Occident, le monde est toujours mystérieux et effrayant, non pas rempli d’esprits mais de la main invisible avec laquelle il vaut mieux s’entendre, ce que le capitalisme arrive à très bien faire, surtout en haut, pour s’entraider en se refilant les contrats juteux. Aujourd’hui, c’est la soi-disant « élite » qui est dépositaire du savoir et des rites qui sont indispensables au maintien du turbo-capitalisme qui garantissent leur enrichissement.

En Turquoise, on se sent attaqué par les côtés négatifs très dominants de ORANGE, BLEU et ROUGE, on éprouve donc tout naturellement le sentiment d’appartenance à une tribu ou un clan, ce qui peut même devenir le cœur de l’existence lorsque l’on est exclu pour crime d’humanisme. En effet, sans ce groupe de soutien, Turquoise est perdu, il n’y a pas de survie possible, et la vie elle-même n’a pas de sens. ((Suite à la publication de ce paragraphe sur un ancien blog, j’ai reçu un commentaire d’un formateur en Spirale Dynamique auquel je reviendrai par la suite)).

Les liens de cause à effet que l’on découvre en POURPRE ne sont toujours pas arrivés chez tout le monde aujourd’hui. Le citoyen électeur de nos jours, non formé en économie ni en politique, ne comprend pas ce qui se passe dans les sociétés, et comme en POURPRE, comme il ne connaît pas la cause de la décadence des économies, il suppose la présence d’un esprit qui l’a provoqué, la main invisible du marché ! Et comme beaucoup de choses lui échappent, il se tourne vers des croyances animistes, il y a des dieux partout que sont l’argent, la consommation, les plaisirs futiles. Et il développe des rites et des tabous qu’il faut respecter: les grands-messes de la consommation, les championnats de football, les jeux olympiques, les courses automobiles. En POURPRE, c’est en gardant le contact avec le passé que les gens peuvent se sentir un peu rassurés, aujourd’hui, c’est en gardant le contact avec ceux qu’ils pensent être la majorité, en faisant comme les autres, ne jamais se poser de question, ne rien remettre en question, que les gens se sentent un peu rassurés.

Comparons maintenant les côtés négatifs de POURPRE et TURQUOISE

Expressions malsaines Pourpre
• Ceux de l’extérieur ne sont pas considérés comme des ‘hommes’
• Vulnérable aux influences extérieures
• Ne s’adapte pas rapidement• Querelles trop longtemps maintenues, rancunier
• Népotisme, discrimination, préjudice, racisme
Expressions malsaines Turquoise
• Crée des groupes tribaux rivaux globaux ou des groupes religieux
• Évite les relations où les autres dominent
• Excessivement mystique et déconnecté du monde réel
• Perd la vue de la vision globale• Séduit par le statut et le pouvoir dans des forums globaux

Nous pouvons voir que pour POURPRE, ceux qui ne font pas partie du groupe, ne sont pas considérés, au niveau TURQUOISE, on crée des groupes rivaux pour se séparer des autres qui vous entourent. Dans les deux cas, on regarde de l’intérieur vers l’extérieur.

POURPRE est vulnérable aux influences extérieures, TURQUOISE aussi puisqu’il ne supporte pas la domination de l’extérieur.

POURPRE ne s’adapte pas rapidement, ne s’intègre donc pas, TURQUOISE se déconnecte du monde réel, devient excessivement mystique, il ne s’intègre donc pas non plus.

POURPRE maintient les querelles ancestrales, n’arrive donc pas à faire la paix avec d’autres, l’expression malsaine de TURQUOISE est de perdre la vue de la vision globale, donc ne pas être en paix avec l’ensemble de la planète, du cosmos.

Les côtés négatifs de POURPRE discriminent en se conférant un statut supérieur aux autres, chez TURQUOISE on se confère un statut supérieur par le statut et le pouvoir dans des forums globaux.

On peut donc vraiment retrouver sous une autre forme en TURQUOISE ce que nous avons déjà vécu en POURPRE. Voyons maintenant ce que cela donne au niveau des expressions saines.

Expressions saines Pourpre
• Chance accrue de survivre, sécurité• Participation directe
• Liens internes socio-émotionnels forts• Respect envers les anciens et les ancêtres
• Rites de passage augmentant la solidarité
Expressions saines Turquoise
• Objectif: le bien-être des gens, centré sur le monde
• Harmoniser les systèmes sociaux
• Travail en réseau sur toute la hauteur de la Spirale
• Le Moi est conscient, le tout est spirituel
• Vue Gaïa: la terre est un seul écosystème
• Révérence et respect de l’ordre cosmique

Les expressions saines de POURPRE, c’est quand on a de grandes chances de survivre et d’être en sécurité, c’est le bien-être physique, au niveau TURQUOISE il est question du bien-être de l’esprit à la pensée globalisée.

POURPRE favorise la participation directe à la vie comme évolution positive de l’être humain, TURQUOISE doit rattraper les dégradations sociales qui se sont opérées après la phase de sortie de POURPRE et jusqu’à l’entrée en TURQUOISE qui doit harmoniser les systèmes sociaux.

Au niveau POURPRE, on a des liens internes socio-émotionnels forts au niveau du clan et de la tribu, ceci revient au niveau TURQUOISE, mais au niveau planétaire et donc en contact avec des personnes sur toute la hauteur de la Spirale.

En POURPRE, les gens tirent leur identité du respect envers les anciens et les ancêtres, quelque chose qu’ils donnent de leur intérieur en reconnaissant une autorité supérieure, celle des anciens et des ancêtres, au niveau TURQUOISE, les gens tirent leur identité du fond d’eux-mêmes, du Moi en reconnaissant une autorité supérieure spirituelle.

POURPRE favorise les rites de passage pour accroître la solidarité envers les membres, chez TURQUOISE, on pourrait dire que les gens ont des rites de protection de l’environnement (recyclage des déchets une fois par mois) qui regroupent les gens autour d’une même idée, la protection de la Terre et de son unique écosystème.

Quelqu’un qui est donc aussi avancé sur la Spirale qu’au niveau TURQUOISE, qui recherche des alliés en France parmi les blancs et n’en trouve pas, ne peut donc que se tourner vers un village africain où POURPRE est encore dominant pour s’installer et y faire son travail de coopération au bien-être mutuel, traditionnellement plus connu sous le terme coopération au développement.

25-Un système monétaire VERT

Le Manifeste Monétaire

Pour un pouvoir monétatif:  La création monétaire dans les mains d’un pouvoir public indépendant

Les crises financières du passé tout récent prennent leurs racines dans notre système monétaire. Il émet des crédits en excédent et encourage de cette manière les bulles spéculatives, ainsi que l’inflation et le surendettement massif de nombreux participants. Les marchés financiers et l’économie réelle ne peuvent fonctionner que sur la base d’un système monétaire stable et juste. C’est pourquoi, nous demandons:

1. Le rétablissement de l’apanage de la création monétaire à la nation
2. La cessation de toute création monétaire par les banques
3. La mise en circulation de tout argent créé sans dettes via les dépenses publiques

L’argent gouverne le monde. Mais qui gouverne l’argent ?

Table des matièresTout le monde utilise l’argent, mais la manière de fonctionner du système monétaire demeure aussi nébuleux que les termes ’système bancaire à réserve fractionnelle’ ou ’création de monnaie multiple’. Ceci est dans l’intérêt des banques, qui se sont appropriées la création monétaire. Pour l’essentiel les banques centrales mettent en circulation l’argent en espèces, qui ne constitue que 5-15 % de la masse monétaire. 80-95% de l’argent existant est créé par les banques en accordant des crédits. Cet argent existe et circule sous la forme des avoirs sur les comptes courants auprès les banques commerciales.

Dernièrement, une grande partie de l’argent créé a servi à des opérations financières de plus en plus spéculatives et découplées des besoins de l’économie réelle. La bourse et les cycles conjoncturels sont poussés à l’extrême par la création de monnaie bancaire hors de tout contrôle – maniaquement excessive en haute conjoncture et période de hausse, et hésitante et dépressive dans les crises d’endettement suivantes. Lorsque les banques font faillite, ce sont toujours les avoirs des clients qui sont en jeu. Si ceux-ci sont sous garantie bancaire étatique, l’État privatise les profits des banques et fond les pertes dans la communauté.

Les banques ne sont pas tenues de remplir des objectifs économiques globaux, ni même des objectifs sociaux. D’avoir abandonné aux banques la création monétaire, activité porteuse en elle-même de nombreuses conséquences importantes, représente un faux développement du système entier. L’ordre monétaire représente une question fondamentale au même niveau que la constitution. Le fait d’utiliser la création monétaire pour faire des affaires est une activité dysfonctionnelle portant préjudice à la communauté.

Nationalisation de l’argent mais pas des banques

Toute monnaie ne devrait être créée que par un organisme public indépendant. Dans l’Union monétaire européenne, ce rôle est assumé par la Banque centrale européenne et les banques nationales des membres de l’Union. La banque centrale doit devenir définitivement le quatrième pouvoir de l’État, le Pouvoir Monétatif, aux côtés des Pouvoirs Législatif et Exécutif, et de la Justice. Dans sa politique monétaire la banque centrale doit rester indépendante, tout comme les tribunaux dans leur juridiction. Dans un tel régime financier, les devises complémentaires locales ou les systèmes de compensation de type coopérative peuvent y trouver leur place.

Les gains provenant de la création monétaire – le seigneuriage – doivent être entièrement destinés au Trésor Public et non pas aux banques sous la forme de profits supplémentaires immérités. C’est pourquoi l’argent nouvellement créé doit être remis sans intérêts aux gouvernements, lesquels le remet en circulation via les dépenses publiques. Dans les années passées, le montant du seigneuriage échappé au Trésor Public s’élevait à un ordre de grandeur autour de 200-350 milliards d’euros par an dans l’Union monétaire européenne. Même s’il agissait des montants ‘exubérants’, la moitié correspond toujours à environ 1,5% du PIB. Ceci permettrait de couvrir 3% du budget public total.

La réforme envisagée pour la création monétaire est simple: Les avoirs sur les comptes courants des banques commerciales doivent être transformés en moyen de paiement légal, comme le sont actuellement les billets et les pièces. Seul le système des banques centrales publiques – la Monétative  – est autorisé de créer ces moyens de paiement. De cette manière, l’argent sur les comptes bancaires se voit attribuer le même rôle que les billets de banque il y a 100-150 ans: les billets de banque privés ont alors été remplacés par les billets des banques centrales. Aujourd’hui, il s’agit de transformer l’argent créé par les banques commerciales, instable et lié à des dettes, en argent pleinement valable créé, sans dettes, par les banques centrales en tant que Pouvoir Monétatif. Tout argent serait ainsi émis par l’État, pas seulement les 5-15% de la masse monétaire en espèces (billets et pièces), comme c’est le cas  actuellement.

Les banques d’affaires privées et publiques peuvent continuer toutes leurs activités financières dans les limites fixées par les lois, mais elles ne peuvent plus créer ou démonétiser d’argent. Elles ne vont effectuer des opérations financières qu’avec l’argent obtenu comme revenu ou à titre de prêt sur le marché interbancaire ou par les clients, et qui existe en liquidité dans leur tiroir-caisse ou sur leur compte de banque centrale.

L’arrêt de la création de monnaie par les banques peut se faire de manière simple: en détachant les comptes courants des clients du bilan de la banque et en les gérant séparément.

Un ordre monétaire dans l’intérêt public

L’argent deviendrait ainsi sûr puisque les avoirs des comptes ne pourraient plus disparaître en cas d’insolvabilité. L’arrêt de la création monétaire commerciale imposerait des limites à l’expansion excessive ainsi que à la décroissance déficiente de l’offre monétaire. L’argent resterait en circulation, les cycles de conjoncture et de la bourse se dérouleraient de manière plus modérée. La création de monnaie inflationniste des banques commerciales serait remplacée par un régime du pouvoir monétatif dans lequel la Banque Centrale aurait le contrôle absolu de la masse monétaire. La Banque Centrale peut ainsi éviter l’inflation des prix des biens et des actifs en contrôlant la quantité d’argent circulant en accord avec le potentiel de développement économique réel. Le seigneuriage, les gains obtenus par l’émission de la monnaie, seraient entièrement reversés au Trésor Public.

Remarque: pourquoi nous le classons en VERT? Parce qu’il est encore basé sur le fait qu’on arrivera un jour à un consensus nécessaire autour de la question de l’argent. Après étude de la Spirale, on se rend compte qu’il n’en est rien, de Beige à Vert, ils ont tous encore en tête l’idée d’avoir LA SOLUTION aux problèmes de l’humanité. Et à partir de JAUNE, on sait que chacun a ses raisons d’être là où il est, l’important étant que la Spirale soit équilibrée, que les côtés sains et malsains de chaque valmème, donc de chaque circonvolution de la Spirale soit en équilibre;

Mais au moins ce manifeste du site monetative.de a l’avantage de faire progresser la discussion et donc l’évolution globale.

17-Pourquoi il y a des guerres sociales partout

Une guerre sociale est, au contraire d’une guerre militaire ou économique pendant laquelle les pays s’affrontent au moyen de leurs populations et des armes pour dominer l’autre, une guerre entre deux personnes où l’égo de l’un veut dominer l’autre, parfois même sans que l’attaquant s’en rende compte. Dans les guerres militaires, il y a un grand nombre de morts et blessés, dans les guerres sociales également. J’irais même jusqu’à dire que les guerres sociales ont fait et font plus de morts que les guerres militaires.

L’origine des guerres sociales réside dans les valeurs des personnes, comment elles pensent le monde, la vie, les relations sociales. Le graphique ci-dessous montre, en fonction du modèle de la Spirale Dynamique, où sont positionnées les régions du monde et leurs populations, vu de manière globale. Individuellement, cela peut être différent. Dans chaque bande de couleur, il y a des gens qui pensent différemment, qui voient le monde et leur environnement avec d’autres yeux, qui réagissent à d’autres choses et qui sont motivés par des idées différentes. C’est ainsi que la réaction de Zinedine Zidane qui, en 2006, porte un coup de tête au thorax d’un joueur italien qui aurait insulté sa mère est nettement centrée en Rouge, tout comme celle du joueur italien si tant est qu’elle est véridique, alors qu’un joueur centré en Jaune n’aurait jamais eu l’idée ni même de penser une telle stupidité qui consiste à insulter la mère de quelqu’un parce que quelque chose nous déplait, du moins j’ose espérer que cela soit possible dans un cerveau masculin de nos jours, bien que j’aie parfois du mal à imaginer que les hommes puissent jamais sortir totalement de leur violence et vulgarité qui semblent si souvent innées. C’est pour cela qu’il faut construire des lieux de protection comme des havres de paix pour y vivre tranquille.

Table des matières

La courbe pour l’Europe montre qu’elle est centrée en Orange/Vert, c’est sans doute l’influence des pays nordiques. Selon mes lectures, la France est dans le Bleu/Orange. Donc, jusqu’à preuve du contraire, tous ceux que je connais, tous ceux qui m’entourent, ma famille, mes connaissances et amis, tous ceux que je rencontre sur Internet ou ailleurs, sont centrés dans le Bleu/Orange. Comme les études ont montré que je suis centrée dans le Vert/Jaune/Turquoise, on imagine aisément que je suis en conflit permanent avec mon environnement d’autant plus que les côtés malsains de Bleu et Orange sont particulièrement prononcés et si nécessaire, je sais aussi mettre en avant des côtés malsains de mes valmèmes guide tels que l’autocratie démesurée. Nous sommes donc bien en présence d’un choc des cultures.

Et pour les individus, les empilements de valmèmes sont comme l’ADN psycho-sociale de chaque personne. Les personnes qui ont évolué jusqu’à Turquoise ont intégré tous les valmèmes précédents qui ne disparaissent d’ailleurs pas quand on passe d’un valmème à un autre. Ils existent bel et bien, mais à des degrés divers et dans des situations diverses. Dans l’image ci-dessous, les couleurs sont un peu faussées, mais on peut tout de même reconnaître que ceux de gauche sont du Premier Plateau et montrent Rouge/Bleu/Orange et ceux de droite font partie du Plateau de l’Être et ont une palette plus grande Rouge/Bleu/Orange/Vert/Jaune. Les tests effectués ont révélé que je correspondrais plutôt à la pile 4, mais bien plus sont encore possibles.

Table des matières

Et bien que la guerre sociale contre moi se poursuit, je continue ma Carrière de Vie et ma formation en Spirale Dynamique. – Sonia

16-Les dynamiques du leadership

Pour être un bon leader, il ne faut pas uniquement se reposer sur le Premier Plateau de la Spirale, mais sur son ensemble, donc englober également ce que nous savons déjà du Second Plateau, celui de l’Être et non plus de l’avoir et qui commence avec le valmème JAUNE. Une commentatrice américaine désigne notre époque comme celle de l’incertitude, car nous sommes à la fin d’un monde, d’un ancien ordre qui ne fonctionne plus tel qu’il a été conçu car les temps ont changé, mais le modèle est resté le même.

Concevoir un « nouvel ordre » avec les pensées qui ont façonné l’ancien, celles du Premier Plateau de la Spirale est donc une absurdité. Mais nos dirigeants ne sont pas à une absurdité près pour se servir d’abord. Leur « nouvel ordre mondial » est emprunt d’égoïsme, d’exploitation des pauvres, de destruction de la planète. Nos dirigeants ne savent plus gérer des pays avec des populations aussi grandes qu’en Allemagne et en France. Et la société civile qui a pour mission de surveiller ce que fait le gouvernement, dort de son sommeil le plus profond.

Mais même sous une chape de plomb, tout le monde ne peut pas se résigner à dormir, car ce que nous observons est bien trop grave. Nous sommes au bord d’un immense gouffre ou d’un saut entre le VERT du Premier Plateau et le JAUNE du Second Plateau. Ce n’est pas simplement un passage entre un valmème et un autre, c’est une avancée majeure dans la pensée humaine. Nous faisons l’expérience simultanée d’actions, de réactions, de contre-actions et de conflits entre différents valmèmes, mais aussi au sein d’eux. Ces conditions difficiles de toutes parts provoquent des changements de la Variation 7, et si nous voulons éviter la catastrophe, de nouveaux alliages de leadership doivent être forgés dans le creuset social et technologique pour l’économie, la religion, l’éducation et la politique. Les personnes qui disposent des esprits et des personnalités pour travailler avec ces niveaux de complexité qui jamais auparavant dans toute notre histoire n’avaient apparu, seront « sculptés » dans ces nouveaux alliages par l’énergie des valmèmes JAUNE et TURQUOISE. Ce sont les Magiciens de la Spirale dont nous aurons l’occasion de reparler.

La stratégie du dauphin

Elle est décrite dans le livre du même nom et représente la stratégie à Lynch Dudleydévelopper pour sauver la planète. L’auteur du livre, Dudley Lynch, a écrit ce livre il y a plus de 20 ans, mais pendant ces 20 ans, les choses n’ont fait qu’empirer parce que les carpes et les requins, qui complètent le trio des comportements humains en société n’ont pas évolué pour devenir des dauphins. Je trouve ce livre tellement passionnant que je ne peux m’empêcher de recopier intégralement un paragraphe très important.

« Le requin — comme les médias appellent souvent le ‘prédateur’ du monde des affaires –, quand il recourt à la stratégie de la mainmise, a gros à gagner pour ce qui est du pouvoir, de l’influence et du contrôle, mais temporairement. En fait, l’espérance de vie du requin n’est pas plus longue que celle de la carpe, fait largement ignoré dans le monde des affaires. Le stock de victimes faciles — carpes et autres requins — finit toujours par diminuer. Et parce que la liste des ennemis s’allonge toujours, que les adversaires deviennent plus avisés et plus rusés, et que le stock de victimes faciles se réduit, cette stratégie finit généralement par s’effondrer, ce qui élimine toute chance de survie, et par être remplacée par les deux stratégies restantes: celle du Lynch Dudley-La stratégie du dauphinCompromis et celle de la Percée. Si ce phénomène n’est pas plus largement reconnu qu’il ne l’est, c’est parce que le stock de requins humains semble inépuisable. Il y a toujours des requins qui mènent leur combat sanglant dans l’eau, mais les chances de survie que le requin a individuellement sont dangereusement faibles. Ceux qui en réchappent le font parce qu’ils ont assez de jugeote pour migrer vers la stratégie du Compromis. N’étant pas arrivé à battre l’adversaire, le requin va se joindre à lui. »

Pour la suite, il est nécessaire d’acheter le livre, car le mien est dans des cartons en attente de déménagement, depuis des années!