09-Peut-on vraiment changer?

Il paraît qu’il existe dans le milieu de la psychiatrie une plaisanterie fameuse:

  • Combien de psychanalystes faut-il pour changer une ampoule?
  • Un seul. Mais il faut que l’ampoule ait vraiment envie de changer.

DSCN0248 - Boules de karité au marché de KayaFin 1997, j’étais au Sénégal et déjà à l’époque, j’observais ce qui se passait autour de moi. J’avais très nettement l’impression que certaines personnes étaient prêtes à évoluer, donc à changer et d’autres ne voulaient faire aucun effort. Je me souviens très bien qu’à l’époque, je me suis dit que je n’aiderais que ceux qui le souhaitent. Tant pis pour les autres. Toute personne, organisation ou société s’investit profondément dans son valmème dominant. Elle pense qu’il lui apporte ce dont elle a besoin dans sa vie. Elle est convaincue de la justesse de ses valeurs et de sa conception du monde. Tant que cette croyance est absolue, elle ne peut pas envisager la simple possibilité de changement vertical.

Selon Clare Graves, il y a trois attitudes face au changement: OUVERTE, ARRÊTEE et COINCEE. En Spirale Dynamique, on parle souvent de positionnement O A C de la personne. Seule l’attitude OUVERTE permet le passage d’un niveau d’existence au suivant. Il est évidemment possible d’avoir une position différente selon les contextes de l’existence, par exemple COINCEE dans sa vie spirituelle et OUVERTE dans sa vie professionnelle.

L’attitude COINCEE

Dans l’attitude COINCEE que l’on peut aussi appeler fermée, le valmème dominant en cours est considéré comme le seul valable, comme la seule réponse possible aux problèmes de l’existence. La sagesse, la civilisation et la maturité sont symbolisées par le système de valeurs en cours. Rien dans ce qui a précédé dans l’histoire ou dans la vie de la personne n’a de réel intérêt. Rien ne suivra puisque la solution définitive a été trouvée.

Dans ce domaine de l’émergence des valeurs, la pensée est binaire et marquée par la rigidité et la généralisation. Tout dans le valmème actuel est bon et doit être appliqué avec une sorte de perfectionnisme obsessionnel. Tout dans les autres niveaux est non conforme, déficient et inadapté.

La peur du changement est omniprésente, et tout ce qui peut l’évoquer ou l’induire est évité. Quand c’est impossible, la réactivation est violente, verbalement ou physiquement. Il faut avoir raison à tout prix.

L’attitude ARRÊTEE

L’attitude ARRÊTEE est semblable à l’attitude COINCEE quant à l’avenir. C’est la fin de l’histoire. Le système de valeurs en cours est la panacée. Les difficultés de l’existence humaine sont résolues ou pourront l’être en appliquant un peu plus ou un peu mieux le valmème dominant. Par contre, la personne ou la structure ARRÊTEE comprend plus ou moins l’intérêt des niveaux d’existence précédents. Bien souvent, ils sont vus comme une étape malheureusement Ramper enfantnécessaire pour arriver au but, un peu comme un enfant commence par ramper pour finir enfin par marcher. Ils peuvent aussi être perçus comme adaptés à des personnes immatures ou à des circonstances exceptionnelles.

L’attitude ARRÊTEE provoque des réactions vives dès que le statu quo est menacé. Il y a souvent moins d’agressivité que lorsque l’attitude est COINCEE, avec à la place des manifestations d’opposition passives ou passives-agressives. » J’ai l’impression que chez nous, la plupart des hommes politiques ont une attitude arrêtée, en tout cas, absolument pas ouverte.

L’attitude OUVERTE

« Dans l’attitude OUVERTE, il y a adhésion à un valmème dominant, mais le changement est considéré comme inéluctable auquel il est nécessaire de s’adapter. En conséquence, les niveaux d’existence précédents sont reconnus et honorés en tant que tels. Leurs apports sont considérés comme positifs et appropriés. La nature des systèmes de valeurs suivants n’est pas forcément conscientisée, mais leur existence est au moins pressentie et acceptée.

La pensée admet volontiers les nouveautés et est marquée par l’écoute des autres et la sensibilité à l’évolution des conditions de vie.

Résumé

  • Le changement vertical n’est possible qu’en attitude OUVERTE où sont reconnues l’existence et la valeur des valmèmes précédant et suivant le niveau en cours.
  • L’attitude ARRÊTEE accepte les valmèmes précédant le niveau en cours, mais refuse ceux qui suivent.
  • L’attitude COINCEE ne voit aucune valeur dans les valmèmes autres que celui en cours. »

08-Ricardo Semler, un entrepreneur Jaune exemplaire

J’ai du mal à débuter mon article, tellement cet homme est surprenant. Et dire que cela a mis 25 ans d’ici que l’information sur sa méthode de travail arrive du lointain Brésil jusque chez moi. Ricardo est un dirigeant comme je n’en connais pas d’autre!

Ricardo SemlerC’est par le détour d’un site en allemand, puis de celui des conférences du MIT aux USA que j’ai découvert ce Brésilien d’environ 50 ans qui a fait d’une entreprise familiale moribonde une société multinationale qui fonctionne tellement différemment de ce que l’on connaît et que les gestionnaires d’entreprise habituels n’arrivent pas à le croire.

Les 3000 salariés de l’entreprise SEMCO au Brésil élisent leurs dirigeants, définissent eux-mêmes leur temps de travail et leur salaire. Il n’y a pas de plan d’affaires ni de département des ressources humaines, pratiquement aucune hiérarchie. Tous les bénéfices sont répartis par vote. Les salaires ainsi que tous les livres de compte de l’entreprise sont visibles par tous. Par contre, les courriels sont une affaire privée et ce que les collaborateurs dépensent en voyages d’affaires ou pour leur ordinateur est de leur ressort.

C’est typiquement le fonctionnement d’une entreprise selon des valeurs du valmème Jaune: le monde est un ensemble complexe de systèmes dont il est nécessaire d’assurer la viabilité. Les gens travaillent mieux quand ils prennent des initiatives et assument des responsabilités. Depuis que l’entreprise brésilienne a été reprise par Semco productRicardo Semler et totalement restructurée, les bénéfices sont passés de 35 millions à 220 millions de dollars. Et les remplacements de personnels sont inférieurs à 1%.

Ricardo Semler défend l’idée que si l’on traite ses collaborateurs comme des adultes, ils se comportent comme des adultes. Plus ils ont de libertés, plus ils seront productifs, satisfaits et novateurs. Une entreprise est composée d’humains adultes et ayant les mêmes droits, pas de forces de travail. Chacun a le droit de s’épanouir librement et de trouver un équilibre entre son métier et sa vie de famille. Semler entend développer un autre type d’entreprise et de travail. Tout comme moi, il voit l’entreprise comme un projet communautaire, c’est ce que j’avais essayé de lancer avec AKORDI coop. Les Alsaciens ont réussi à détruire la coopérative de commerce équitable, car toujours à l’affût du moins cher. J’étais passionnée par l’idée, mais les autres ne l’étaient pas. J’avais fixé des objectifs à atteindre pour couvrir les frais et peu importe, ce qu’ils auraient fait mes chers collaborateurs, ils devaient l’assumer. Pour moi aussi, c’était le résultat qui comptait, mais quand on a été habitué/e pendant toute sa vie à avoir un père, un mari, un chef qui commande, SEMCO-Headquarterson ne peut pas prendre d’initiative. Semco considère les salariés non pas comme une roulette du système, mais comme l’essentiel de l’entreprise, les constructeurs d’une cathédrale. Ils connaissent leur métier et sa valeur.

Les contrôles de tous types imposés dans les sociétés conduisent à des blocages de la part du personnel, à des tentatives de les contourner, ce qui induit toujours plus de répression: un cercle vicieux. Le but, ce n’est pas d’avoir des salariés qui font un certain nombre d’heures, mais d’avoir des collaborateurs qui obtiennent un certain résultat: confiance au lieu de contrôle. Pour un chef classique, c’est une chose inimaginable.

Mais comme d’habitude, cela ne s’est pas fait tout seul. Semler s’est retrouvé à l’hôpital suite à un collapsus total après un épuisement total. Le produit d’un monde du travail inhumain. Il décida de ne plus jamais soumettre sa santé mentale et corporelle au travail et de ne pas non plus l’exiger de ses collaborateurs. Les entreprises, tout comme les sociétés du reste, ne sont pas construites comme des lieux de création, mais comme l’armée, un lieu de soumission, avec des hiérarchies, des donneurs et des receveurs d’ordre. Semco ne connaît pas de titres de postes, pas de bureaux définitifs. On peut travailler à la maison ou à la place centrale du village, ce qui compte, c’est le résultat qui sera le résultat de l’équipe. Celui qui a besoin d’une sieste, s’allonge pendant quelque temps dans le hamac du jardin d’entreprise, car quand on est fatigué, on fait des erreurs.

Qui emploie les salariés?

Sans département du personnel, c’est évidemment la question à poser. La réponse est simple: lorsque les membres d’une équipe ont besoin d’une personne supplémentaire pour leur travail, elles mettent une annonce de réunion dans l’Intranet. Tous peuvent venir, mais personne n’est obligé. « Nous ne voulons pas que quelqu’un soit intégré à quelque chose qui ne l’intéresse pas. » On peut donc venir à la réunion et si on commence à s’y ennuyer, on peut repartir. Chez Semco, seuls doivent prendre des décisions et en assumer les responsabilités ceux que ça intéresse et qui sont directement touchés par la question. Une fois défini ce que le nouveau collaborateur doit savoir faire et l’annonce parue, les candidatures arrivent. Chacun en prend un paquet à la maison et rapporte les CV les plus intéressants. Au lieu des habituels entretiens d’embauche, il y a une réunion avec tous les intéressés et tous les candidats. Celui qui convient le mieux est retenu. Chez Semco, les seuls postes soumis à évaluation sont ceux à des postes de décision et ils le sont par tous les autres postes. Si une personne a une mauvaise note de façon répétée, elle quitte en général d’elle-même.

La pression du groupe

Tous ceux qui ont fait partie de groupes savent comment la pression peut être importante pour faire ou ne pas faire quelque chose. Chez Semco, lorsque quelqu’un ne fait pas bien son travail, c’est discuté en

Chipping onto the green

groupe, ce qui augmente la pression sur celui qui doit s’adapter. Celui qui se verse un salaire élevé augmente la pression face à ses performances. Mais les collaborateurs peuvent accepter sans problème qu’un collègue passe des jours à jouer au golf et qu’il gagne beaucoup d’argent si son travail est fait dans le temps imparti.

Une étude réalisée par CNN a révélé que les collaborateurs de Semco passent bien plus de temps à s’occuper de relations, d’enfants et de loisirs et qu’ils ont donc un meilleur équilibre entre vie privée et vie de travail et qu’en même temps les performances de travail et les résultats sont remarquables. Non pas malgré toutes ces libertés, mais en raison de toutes ces libertés. Semler est convaincu que les êtres humains doivent pouvoir s’épanouir afin d’apporter le meilleur de leur potentiel. Notre monde du travail avec son stress, son harcèlement moral, ses ulcères d’estomac, épuisement total, dépressions, suicides est de la pure folie. Il est temps de créer un monde où le métier est à nouveau associé au talent et à la passion et non pas à l’esclavage et à l’exploitation.

07-Intelligences et capacités cérébrales

La plupart des gens ont une intelligence suffisante pour comprendre des choses complexes, mais il leur manque souvent les capacités cérébrales pour le comprendre. L’intelligence est innée, les capacités cérébrales peuvent être travaillées si l’on ne veut pas régresser. Le progrès social est soumis aux capacités cérébrales. En me basant sur un texte que j’ai trouvé je ne sais plus où, j’ai essayé de voir où j’en suis avec ma propre capacité cérébrale.

Apprendre ne passe plus seulement par l’intellectualité et la logique.

Gardner HowardUne théorie développée par Howard Gardner, un professeur de la Harvard School of Education, aux États-Unis, présente huit types d’intelligences. Depuis 1983, Howard Gardner effectue des recherches dans le domaine de l’intelligence. Il remet notamment en question les doctrines traditionnelles qui reposent sur deux croyances: l’intelligence est une entité unique dont on hérite à la naissance, et les tests de Q.I. permettent de quantifier l’intelligence humaine. Selon lui, il existe plutôt huit formes d’intelligences, toutes reliées entre elles et dépendantes les unes des autres. Certaines sont davantage présentes en nous, mais aucune n’est exclusive. Surtout, nous pouvons travailler à développer certains types d’intelligences ciblées.

L’intelligence logico-mathématique

Vous avez la capacité de calculer, de faire preuve de logique et de résoudre des problèmes mathématiques et scientifiques. Vous aimez poser des questions et que l’on vous réponde clairement. Vous avez sûrement tendance à catégoriser et à ordonner les objets. ((Oui, c’est moi!))

Einstein 3Personnalité connue: Albert Einstein fait partie de cette catégorie de personnes.

Métiers associés à ce type d’intelligence: scientifique, informaticien, comptable et mathématicien.

Vous pouvez développer ce type d’intelligence, en vous adonnant à des jeux de stratégie comme les échecs, le Monopoly et les mots croisés.

L’intelligence spatiale et visuelle

Vous savez percevoir le monde et vous faire une image mentale exacte des choses. Vous possédez un excellent sens de l’orientation et vous remarquez généralement les détails visuels. ((Je remarque souvent des détails visuels, le sens de l’orientation ça ne va pas trop

Antoni Gaudi et sa fameuse "Sagrada familia"
Antoni Gaudi et sa fameuse « Sagrada familia »

mal, l’image mentale des choses, du monde, ça c’est moi.))

Personnalité connue: l’architecte Antoni Gaudi fait partie de cette catégorie de personnes.

Métiers associés à ce type d’intelligence: architecte, pilote d’avion, sculpteur et photographe.

Vous pouvez développer ce type d’intelligence en vous initiant au dessin, à la photographie et en vous intéressant aux cartes géographiques.

L’intelligence interpersonnelle

Vous êtes un être social et vous savez saisir rapidement le caractère des gens qui vous entourent. Vous avez une personnalité Mère Thérésaempathique, tolérante et qui fait place à la coopération. Vous pouvez résoudre facilement des problèmes reliés aux relations entre les individus. ((Oui, c’est moi et c’est ce qui me manque chez les autres.))

Personnalité connue: Mère Teresa fait partie de cette catégorie de personnes.

Métiers associés à ce type d’intelligence: religieux, psychologue, professeur et travailleur social.

Vous pouvez développer ce type d’intelligence en vous adonnant à des activités de bénévolat et en participant à des projets d’équipe à votre travail.

L’intelligence corporelle

Vous aimez bouger et apprendre en utilisant vos mains. Vous savez montrer une intelligence dans le but de manipuler un objet ou d’exécuter un acte physique complexe. ((Ce n’est pas trop moi, encore qu’il faille pour tous un équilibre entre les activités corporelles et intellectuelles)).

Cirque du soleilPersonnalités connues: les athlètes du Cirque du Soleil font partie de cette catégorie de personnes.

Métiers associés à ce type d’intelligence: athlète, chirurgien, mécanicien et inventeur.

Vous pouvez développer ce type d’intelligence en vous inscrivant à des cours de danse, d’escalade ou de menuiserie.

L’intelligence verbo-linguistique

Vous avez une aptitude pour penser avec des mots. Vous employez aisément le langage pour exprimer des idées complexes. Le syndrome de la page blanche ne vous fait pas peur! ((Ah là, c’est vraiment moi, avec mes cinq langues, mes 40 blogs et nombreux écrits))

Duras MargueritePersonnalité connue: Marguerite Duras fait partie de cette catégorie de personnes.

Métiers associés à ce type d’intelligence: écrivain, journaliste, comédien et animateur de télévision.

Vous pouvez développer ce type d’intelligence en lisant davantage, en apprenant une langue étrangère et en vous inscrivant à une activité théâtrale.

L’intelligence intra-personnelle

Vous tentez de vous connaître, respecter vos besoins et exprimer vos émotions. Les ateliers de croissance personnelle ne vous effraient pas; vous aimez vous questionner sur le sens de votre existence. Vous recherchez sûrement un cadre de travail qui vous permette de travailler seul. ((C’est moi, mais je ne veux surtout pas travailler seule, j’en ai assez de la solitude, je voudrais travailler en binôme)).

Personnalité connue: l’écrivain Antoine de Saint-Exupéry fait partie de cette catégorie de personnes.

Métiers associés à ce type d’intelligence: philosophe, consultant, professeur de yoga et thérapeute.

Vous pouvez développer ce type d’intelligence en vous inscrivant à des cours de méditation, en lisant des ouvrages de philosophie et en vous retrouvant seul, l’espace d’un week-end, à la campagne.

L’intelligence musicale

Il est clair que vous avez des affinités dans le domaine musical. Vous pouvez apprécier un rythme, reconnaître et comprendre des sons. Vous aimez vous exprimer par l’entremise de la musique. ((Je suis fille de musicien, cela aide pour le rythme, mais je ne fais pas de musique, le désespoir de mon père d’ailleurs)).

Personnalité connue: Kent Nagano fait partie de cette catégorie de personnes.

Métiers associés à ce type d’intelligence: chef d’orchestre, pianiste, membre d’un groupe musical, disque-jockey ou critique musical.

Vous pouvez développer ce type d’intelligence en suivant des cours de musique, en assistant à des concerts et en devenant membre d’une chorale.

L’intelligence naturaliste

Vous possédez beaucoup de connaissances concernant l’écologie. Vous aimez prendre soin des animaux, cultiver un jardin et faire des excursions dans la forêt. Vous entreprenez des actions concrètes pour sauvegarder la planète. ((Oui, j’ai des actions pour sauver la planète, à petite et à grande échelle, localement et globalement.))

Personnalité connue: Hubert Reeves fait partie de cette catégorie de personnes.

Métiers associés à ce type d’intelligence: écologiste, biologiste, botaniste et vétérinaire.

Vous pouvez développer ce type d’intelligence en vous initiant à l’oenologie et le jardinage, et en participant à des actions environnementales dans votre région.

Un peu partout dans le monde

Aux États-Unis, tout comme ailleurs dans le monde, notamment en France et au Canada, quelques ouvrages ont été édités sur le sujet. Plusieurs écoles comme le Collège Bourget, dans la région montréalaise, ont recours à cette théorie. Elles font passer des tests d’intelligences multiples aux élèves dans le but de les orienter vers des matières académiques et des activités parascolaires correspondant à leurs aptitudes, mais aussi pour renforcer leur confiance en eux. Ainsi, les élèves arrivent à mieux cerner leur orientation professionnelle future et peuvent même participer à une journée de stage professionnel dans le domaine de leur choix. Dès l’adolescence, ils sont déjà en mesure de constater s’ils sont heureux ou pas dans un métier en particulier. Les enseignants comprennent également mieux la personnalité de leurs élèves et peuvent les aider davantage dans leurs travaux scolaires.

06-Se promener sur la Spirale Dynamique

Ma vie intérieure, celle de ma conscience, est bien plus importante que ma vie extérieure en contact avec d’autres car je suis de retour en enfer, en France, où les relations sociales sont souvent un calvaire. Je reviens de 13 jours au Burkina Faso où j’ai rencontré des êtres humains tels que je les imagine: respectueux des autres, bienveillants, ouverts… Un pur plaisir après les longs mois de solitude. En Afrique, la plupart des gens ne connaissent pas ce monde ORANGE (Orange et le surplus de malheurs) qui crée tant de malheurs. Mais ils comprennent mes besoins car ils ont les mêmes.

Le 4 mars, j’avais accès à Internet, pouvais télécharger mes courriels, et parfois en envoyer à partir du site d’ORANGE, car les configurations ne fonctionnaient pas avec Thunderbird. J’ai ainsi réussi à fixer un rendez-vous rapide et court pour le samedi 6 mars avec mon petit frère de cœur qui venait du Niger pour me rencontrer également pour la première fois. Je suis arrivée de Ouagadougou, il était déjà arrivé. Mon autre frère le connaissait déjà, cela m’a permis de passer presque tout le temps seule avec lui et de découvrir un être aussi génial que j’aurais pu l’imaginer. Je n’en revenais pas de le voir assis à côté de moi, j’avais l’impression d’avoir retrouvé un frère que j’avais perdu trente ans auparavant. Je découvrais en lui une parenté d’âme qu’il ne m’avait jamais dévoilée à l’écrit. J’avais bien eu quelques soupçons d’être tombée sur quelqu’un de vraiment bien, mais cette profondeur dans ses paroles, je ne l’aurais jamais imaginée. C’était un moment de pur et d’intense bonheur.

Plusieurs jours plus tard, pendant l’un de nos trajets en voiture, mon petit frère était reparti depuis longtemps au Niger, nous étions en train de discuter, je me rappelle avoir dit en réponse à je ne sais plus quoi « c’est peut-être parce que je suis blanche… » et j’entends encore mon ami ou son frère dire « Mais toi, tu n’es pas blanche, tu as juste la peau blanche, tu es noire à l’intérieur ». C’était le plus beau des compliments qu’on ait pu me faire. Avoir grandi en conscience jusqu’aux cimes les plus élevées de la Spirale Dynamique pour revenir partager aux premiers niveaux d’existence, le POURPRE et le ROUGE, la conscience de l’Afrique me faisait jubiler intérieurement. J’en étais folle de joie, en plus après ce que je venais de vivre avec mon petit frère du Niger, c’était sublime. Et c’est pour cela que les Africains me comprennent et que les blancs me rejettent. Leur conservatisme, leur fixation sur l’ORANGE ou le BLEU est tellement loin de tout ce qui vient après en termes d’évolution qu’ils ne peuvent en général pas comprendre.

Je voyais récemment un reportage sur les débuts du Coran où on décrit que Mohamed qui vivait d’abord à La Mecque a dû partir à Médina, une autre ville, parce qu’il était persécuté par ses compatriotes là où il était. J’ai l’impression de vivre moi aussi une telle situation. Et puis, j’ai aussi vu la vie de Roberto Saviano qui a eu le courage de dénoncer la mafia en Italie et qui de ce fait ne peut plus vivre normalement, toujours sous protection policière. Il disait qu’il vivait comme dans une prison, qu’il en changeait régulièrement, mais que c’était une prison tout de même. C’est pareil pour moi. Je peux sortir, mais c’est tout de même une prison ici car ceux que j’aime ne sont pas ici. Lorsqu’on se situe à TURQUOISECORAIL, on n’a plus d’amis, on a des sympathisants, des disciples, des frères et soeurs, mais pas d’amis sur lesquels on peut vraiment compter. Si CORAIL se développe avant que la planète ne soit détruite par la surpopulation et l’égoïsme, on trouvera sans doute des amis. Aujourd’hui, les amis en ORANGE sont si loin de mes propres préoccupations et tellement obnubilés par l’argent que les amitiés se délitent à la vitesse de la lumière.

Ma situation actuelle: le piège Gamma

Lorsque l’on franchit un valmème, comme dans mon cas, de JAUNE en TURQUOISE et de TURQUOISE en CORAIL, on passe par diverses étapes qui sont Alpha, Bêta, Gamma, Delta, puis à nouveau Alpha qui est un état stabilisé. En ce qui me concerne, le test psychologique au début de ma formation a révélé, ce que je savais bien du reste, que je suis profondément entrée dans le Gamma, un état de colère, de manque d’espoir et de révolution. « Si les choses vont suffisamment mal, l’entité (organisation ou personne) descend de Bêta à Gamma. Et là, on est fait comme un rat en raison de barrières qui semblent infranchissables. Il y a en Gamma une vision claire de comment sont les choses mauvaises, que la perception soit correcte ou pas, il produit un vrai sens pour savoir ce qui n’a pas marché et pourquoi. »

Avant de sombrer dans Gamma, voire une fois qu’on y est, il y a une option de réforme. Mais « voir l’option de réforme requiert en général que quelqu’un vous ramène vers le bas et vous le montre. En fait, prendre le chemin de la réforme requiert une volonté de pro-agir plutôt que de réagir, un engagement sincère à prendre quelques risques et d’avoir l’énergie de se détourner d’un chemin glissant et d’avancer à travers champs. La plupart des gens attendent que le prochain pont soit construit, et alors il est trop tard, car ils tombent dans le piège Gamma. »

J’ai toujours pris des risques, couru à travers champs, agi plutôt que réagi, mais rien n’y fit. Mon pont, ce sont les relations humaines que je peux tisser avec d’autres. En France, plus précisément en Alsace, les gens mènent une guerre sociale contre moi, je vis dans l’exclusion pour délit de conscience. Je n’ai pas le droit de dire ce que me dicte ma conscience et ma pensée si je veux être acceptée. C’est absurde et j’en suis bien consciente.

« Un Gamma profond est une période très difficile car une partie de la perception est que l’intéressée n’a pratiquement aucun pouvoir pour changer les choses« . Je suis dans cette situation, mais les nassaras, les blancs comme on dit au Burkina, n’en ont que faire. « Souvent le système de valmèmes est lui-même la barrière. La personne sait trop pour son propre bien. » Ce problème est bien le mien, alors je fais quoi, je coupe un quart de ma cervelle pour savoir moins???

« Les émotions qu’occasionnent les frustrations et la confusion de Bêta libèrent une colère profonde et de l’hostilité en Gamma. Même revenir au passé n’a plus de sens. Imaginez-vous dans le coffre d’une voiture, impossible de vous libérer. Personne ne peut entendre vos cris désespérés pour de l’aide. Il n’y a plus d’espace pour respirer. Pouvez-vous ressentir la panique, la peur? Vous vivez sur des montagnes russes émotionnelles. Il y a des tentatives effrénées d’en sortir, de trouver de simples moments de paix dans un monde chaotique et chancelant. La patience de Bêta du « attendons, nous verrons bien » ou « espérons que les choses se passent bien » est remplacée par des demandes impatientes d’actions et des actions maintenant, tout de suite. Il n’y a plus rien à perdre. »

Alpha, c’est le chemin vers le bien-être. Mais pour moi, on me l’a refusé, ce sont les autres, les égoïstes, qui m’ont fait entrer dans la phase Gamma. « On ne peut plus aller en arrière, mais on ne peut pas non plus avancer. C’est ainsi dans le piège Gamma. Toute l’énergie disponible est concentrée pour exister au jour le jour. La nuit apporte des moments de réflexion et de désespoir. L’aube n’éveille que des instincts de survie primitifs – fuir ou se battre. Mais quel bonheur y a-t-il pour une mouche de voler en plein dans une flamme? » C’est tout à fait ma question! Quel bonheur aurais-je à soutenir un SYSTEME absurde? Aucun, absolument aucun, une frustration sans fin.

« Quel en est le sens? Oublier le futur. Au diable le passé. Les autres n’ont qu’à s’occuper d’eux-mêmes. » Je n’arrive pas à raisonner ainsi. Même dans l’exclusion depuis 10 ans, ma pensée va d’abord aux plus faibles. La souffrance pénètre dans la profondeur de l’âme. C’est parce que je pense que les blancs sont déjà en grande partie déshumanisés qu’ils ne ressentent plus rien et qu’ils sont mêmes capables de vous répondre qu’ils n’ont pas à s’occuper de vos problèmes alors qu’ils sont directement à l’origine de ces problèmes!

05-Identité nationale et corailienne

En l’an 2010 après la naissance du prophète humaniste, la France n’est plus ce qu’elle était du temps des rois, et même à cette époque, un Breton aurait sans doute été très surpris des coutumes en cours en Catalogne. Aujourd’hui, il suffit d’entrer dans un métro parisien pour se dire qu’on ne sait plus dans quel pays on est, parce la richesse des diversités en présence est si forte que cette idée d’identité nationale ne peut sortir que de la tête d’un esprit fermé aux autres. Comment peut-on imaginer rassembler tous les français sous une seule identité. En particulier tous ceux qui n’ont pas la peau blanche. Leur culture est profondément ancrée en eux, bien au-delà du conscient. Comment pourrait-on leur imposer une identité « française », ce serait les couper de leur vie, de leurs ancêtres et de leur monde. On ne fera jamais de petits gaulois avec des petits maghrébins, des petits vietnamiens, des petits maliens. Si tous ces étrangers sont chez nous, c’est bien parce qu’on leur a détruit leur droit à l’existence chez eux par notre consommation effrénée et notre course à l’argent. Et c’est avec ces êtres humains pleins de légitimes ressentiments qu’on voudrait construire une identité nationale? Cela me paraît totalement absurde.

En outre, si l’on étudie un tant soit peu les bases de la psychologie humaine et des sociétés, nous nous rendons compte que nous vivons dans des mondes différents, assez souvent même au sein d’une même famille. C’est d’ailleurs pour cela que le concept de communille a été développé.

On ne peut pas se comprendre tant qu’on ne veut pas faire d’effort!

Je suis née en Alsace, je suis passée par le moule alsacien, je comprends l’alsacien, mais ne le parle plus, et au contraire des étrangers si variés que l’on veut coincer dans un moule français, je suis sortie du moule français qui domine bien sûr le moule alsacien, pour rejoindre le valmème VERT, puis le valmème JAUNE, le valmème TURQUOISE pour me promener aujourd’hui au niveau du valmème Corail roseCORAIL du moins dans ma tête. C’est en effet depuis le 5 février 2004 que je suis Citoyenne du Monde avec carte d’identité et qu’être française ne veut plus dire grand chose pour moi. J’ai souvent beaucoup plus de similarités avec des étrangers qu’avec des français de souche, c’est précisément l’effet de la Spirale Dynamique que nous étudions ici.

Sur ARTE, on a pu suivre l’histoire des Amérindiens et des Puritains anglais. Les Puritains voulaient forcer les Amérindiens à devenir comme eux afin de mieux les contrôler: couper les cheveux longs, se vêtir comme des Anglais, croire ce que racontaient les bibles anglaises. L’esprit d’ouverture dans lequel je vis aujourd’hui me permet de faire des liens entre des choses très éloignées les unes des autres. Les dirigeants BLEU en France veulent forcer les étrangers dans les banlieues et ailleurs à se plier à un moule français afin de mieux les contrôler. Gérer d’innombrables cultures est trop compliqué pour eux. Donc, ils veulent les assujettir. Accepter de s’assujettir alors que le cœur est ailleurs et la conscience a d’autres vues, c’est vendre son âme. Pour survivre, les Amérindiens n’ont accepté les règles des Puritains qu’en surface. Les étrangers en France font pareil, 400 ans après les Amérindiens. D’ailleurs, ce serait bien triste s’ils ne le faisaient pas, ils disparaîtraient tous dans la masse, deviendraient tous comme des bouteilles Coca-Cola sur deux pattes, identiques dans le monde entier.

Mon deuxième texte sur la Spirale Dynamique que j’ai publié sur Internet indique que je suis centrée en JAUNE, j’avais sans doute peur d’assumer une trop grande différence par rapport à mon entourage, qu’il soit dans la vie réelle ou sur Internet, mais en fait c’est parce que j’ai une caractéristique puissante de CORAIL, la vie entièrement tournée vers une cause noble, dans un valmème qui n’a même pas encore été défini, que les gens me fuient. Après avoir perdu le contact avec Désirée, celle qui faisait partie de ma vie depuis quelques années, j’ai perdu le contact avec une autre femme, puis avec un jeune homme tellement compliqué que ses messages me fatiguaient car souvent incompréhensibles et donc frustrants au maximum car s’additionnant déjà à la frustration ambiante. Mais tant que je prendrai la froideur de mes concitoyens en pleine figure, je ne pourrai redescendre dans la Spirale car le niveau CORAIL est celui qui correspond enfin à mes aspirations les plus profondes, du moins en ce qui concerne le fait de mettre sa vie au service d’autrui. Je ne connais Corail dans la couleur d'une rosepersonne d’autre ayant cette aspiration en CORAIL, c’est désespérant, mais en même temps tellement passionnant.

Nous l’avons déjà vu, l’identité « nationale » française dominante est une « identité BLEU » et une « identité ORANGE« . L’identité de beaucoup d’étrangers naturalisés ou pas est parfois une « identité ROUGE« . L' »identité VERTE » présente chez quelques décroissants et quelques écologistes n’a aucun pouvoir en France ou en Europe et aucune politique coordonnée. Elle pousse parfois quelques coups de gueule, mais son effet sur la transformation sociale est rudimentaire. Je suis encore en train d’en faire l’expérience avec les Décroissants. C’est tout bonnement ridicule. Quand ils seront plus mûrs, on pourra peut-être faire quelque chose ensemble. Quand ils feront ce qu’ils défendent, on pourra améliorer le sort des plus faibles. Ce que nous appelons une démocratie est une façade où les « élus » se servent dans les poches des pauvres pour financer leurs frasques. Pour la grande majorité, ils ne méritent pas l’argent qu’ils gagnent. L’identité JAUNE, TURQUOISE ou CORAIL est celle de quelques individus isolés, du moins quand elle est dominante, c’est à dire que le valmème défend d’autres valeurs que le valmème qui le précède.

04-Être centrée en Jaune sur la Spirale Dynamique

Le thème central de la personne positionnée en JAUNE est « Exprimer le soi, mais jamais aux dépens des autres, pour que toute vie puisse continuer de manière naturelle et fonctionnelle ».

Le niveau VERT n’apporte un jour plus la satisfaction personnelle et montre ses limites dans les relations avec soi et les autres. Dans le livre sur la Spirale, je lis une phrase qui me surprend: « Plus le nombre de gens qui adhèrent à ses valeurs est élevé, plus il devient difficile de fonctionner ». Cela signifie donc que la société française, par exemple, ne pourra jamais fonctionner entièrement en VERT! Je m’étais dit que cela permettrait de s’approcher de la société idéale à laquelle aspirent les humains éveillés. Mais j’ai retenu aussi que chaque valmème a ses côtés négatifs. Ici, ce serait l’expression des émotions et la recherche de consensus qui ralentissent les processus d’évolution. C’est en effet ce que j’ai remarqué au niveau des associations, surtout les politiques: ça discute, ça discute, ça discute sans fin, mais ça n’agit pas. Et quand ça agit, c’est inefficace. Je pense aux dizaines d’années perdues par les associations et ONG qui venaient avec leurs idées de blancs pour faire du développement en Afrique et ne comprenaient pas que là-bas, c’est un autre monde avec d’autres règles auxquelles il faut s’adapter. Pour un VERT, ne pas observer les règles de POURPRE signifie frustration et découragement. Cela ralentit alors par la même occasion l’efficacité du VERT. Incapable de traiter les problèmes du monde auxquels il est confronté et qu’il sent comme devoir de résoudre, le VERT subit aussi les assauts des niveaux d’existence précédents et manque de puissance pour y répondre.

Lorsque l’on évolue vers le niveau JAUNE, on a pris conscience de l’état désastreux du monde, il n’y a alors plus de « tout le monde, il est beau, tout le monde il est gentil ». Selon le livre, le Jaune « est sensible aux autres et veut contribuer à régler les problèmes globaux, sans que cela l’empêche d’être d’un individualisme obstiné ». Cela se ressent dans ce que j’avais appelé l’individualisme communautaire représenté dans la communille. « Si le succès ou l’échec de cette planète et des êtres humains dépendait de mon attitude et de mes actes, quelle serait mon attitude? Qu’est-ce que je ferais? » Pour moi, la question ne se pose plus, c’est une affirmation: l’état du monde dépend de mes actes, donc j’en pose et j’ai changé mes comportements de consommation.

« La personne centrée en JAUNE commence par définir ses principes. Ceux-ci lui sont personnels et, héritage de VERT, ils sont relatifs au sens où elle est consciente qu’ils sont adaptés à une situation et à un moment donné et qu’elle est prête à en changer s’ils se révèlent inadaptés. Cela lui permet d’être extrêmement ferme sur lesdits principes sans sombrer dans l’intolérance ou le prosélytisme de BLEU. » C’est vrai, cela fait des années que j’ai réfléchi à ce besoin de créer des principes suivis par ceux qui y adhèrent et que j’en ai développé quelques nouveaux et défini leur territoire d’application.

« Dans un deuxième temps, elle cherche des modèles théoriques qui lui permettent de comprendre la situation comme un modèle ouvert, de définir une action réaliste et de prévoir autant que faire se peut les conséquences sur le système et sur ceux auxquels il est relié. Enfin, elle cherche le plus possible avec le moins de ressources possibles. Pour cela, elle accepte et utilise les lois naturelles, tolère l’incertitude et le chaos, et privilégie systématiquement la fonctionnalité. Cette action, elle la veut efficace et efficiente, mais n’en attend pas de retour sur les plans émotionnel et de Clare-Gravesl’image sociale. » Selon Clare Graves, le créateur et développeur de la Spirale Dynamique « JAUNE a de l’ambition, mais n’est pas ambitieux« .

« L’individu dominé par JAUNE privilégie le savoir. Il est en apprentissage permanent et est disponible pour partager ses connaissances. A l’inverse, il est parfaitement conscient des limites de son savoir et de l’impossibilité de le rendre universel: il accepte ses zones d’ignorance sans en être incommodé et sans éprouver le besoin de les masquer par des systèmes ou des explications simplistes. Le fait de ne pas savoir implique par contre de ne pas exprimer d’opinion tranchée; c’est une simple question de responsabilité. JAUNE est extrêmement intolérant vis à vis de ceux qui transgressent cette obligation, au point que les personnes positionnées sur le premier plateau ((un choix de terme que je préfère à boucle ou gradin)) le croient parfois centré en ROUGE. Ne nous trompons pas toutefois sur son attitude: comme le disait Clare Graves, il peut exploser, mais n’est pas en colère ou dans tout ses états à ce propos. »

Venant après VERT, la personne centrée en JAUNE se méfie des excès d’émotions. Elle peut prendre soin des autres , mais ne se sent pas obligée de le faire. Là encore, c’est la fonctionnalité qui est privilégiée. Elle se veut libre, même si cette liberté s’exerce dans le cadre d’une éthique stricte que le professeur Graves résume ainsi: « Observez ce qu’est réellement la vie et vous saurez quoi faire. » Par « la vie », JAUNE veut signifier « toute vie ». Comme toujours, il considère l’humanité comme un système ouvert, et sa survie dépend donc de celle de toute vie. On va là bien au-delà de l’humanocentrisme amorcé en VERT.

La sociogenèse de JAUNE

Semco, une entreprise assurément Jaune
Semco, une entreprise assurément Jaune

JAUNE est apparu dans les années 1960-70. Il ne s’agit que

d’individus isolés ou à la rigueur réunis dans quelques organisations ou entreprises. Nulle part les conditions de vie ne sont telles qu’elles permettent l’émergence d’une société centrée sur ce valmème.

Comme pour les deux niveaux d’existence précédents, c’est dans le domaine intellectuel en premier que les manifestations de JAUNE ont été visibles, notamment par les théories déjà citées.

JAUNE dans les sociétés actuelles

Selon les estimations de Cowan et Beck, JAUNE concerne aujourd’hui environ 5% de la population mondiale. Ces individus sont assez difficiles à repérer pour trois raisons. D’abord, leur volonté d’agir en ayant l’impact minimal les rend peu visibles. Ensuite, leur désintérêt pour tout ce qui est image fait qu’ils ne se mettent pas en avant et qu’ils n’éprouvent pas le besoin de clamer sur les toits qui ils sont et ce qu’ils font. Enfin, quand ils sont en interaction avec une personne, ils peuvent parfaitement utiliser un niveau d’existence inférieur plus adapté.

On peut toutefois les reconnaître parce qu’ils utilisent successivement ou simultanément plusieurs niveaux d’existence. Quand elles utilisent des niveaux d’existence du premier Plateau, les personnes dominées par JAUNE en apprécient la valeur, mais elles n’y sont pas attachées.

La psychogenèse JAUNE

Aujourd’hui, les individus ayant atteint le niveau JAUNE l’ont forcément fait au cours de leur âge adulte, dans des conditions de vie très particulières. Il faut qu’ils aient rejeté ORANGE, puis qu’ils aient adhéré à VERT et l’aient expérimenté et rejeté à son tour, enfin qu’ils aient acquis les modes de pensée et de fonctionnement de JAUNE! C’est relativement rare et lié à une histoire de vie particulière.

Rien ne permet donc aujourd’hui d’imaginer quand et comment se mettra en place JAUNE dans le développement psychologique des individus lorsque ce valmème sera répandu et concernera une part significative de la société.

Vivre avec des individus en JAUNE

Communiquer, vivre, travailler avec une personne centrée en JAUNE est aisé… théoriquement! Elle est foncièrement autonome, responsable et peu exigeante. Compliments, attentions, joies de l’existence quotidienne, elle peut apprécier tout cela, mais elle peut aussi s’en passer et, au fond, « cela n’a pas d’importance ». Pour tous les niveaux précédents de la Spirale Dynamique, cette non-dépendance est perçue comme de la distance, voire du désintérêt. Ce n’est pas le cas, mais elle considère que vous avez le droit de percevoir son attitude ainsi et ne prend pas forcément le temps, une ressource précieuse, de vous expliquer son fonctionnement.

Le relativisme de ses principes et de ses modèles amène un individu dominé par JAUNE à changer facilement de cap dès qu’il pense avoir trouvé une manière plus fonctionnelle d’être et d’agir. Là aussi, il ne s’explique que s’il le juge nécessaire et peut être perçu comme amoral et versatile par les valmèmes du premier plateau.

En entreprise, la personne positionnée en JAUNE fait ce qu’elle estime approprié pour remplir sa fonction. Elle admet évidemment qu’une direction définisse une finalité et des objectifs, mais elle se débrouille seule pour les atteindre et estime que son management doit se manifester uniquement quand elle en exprime le besoin. La notion de loyauté vis à vis d’une entreprise ne fait pas sens. Elle se sent engagée par sa fonction dans des systèmes beaucoup plus larges que la compagnie dans laquelle elle travaille. Si nécessaire, elle fait ce qu’il faut pour modifier son entreprise, et si elle n’y arrive pas, elle se retire psychologiquement ou physiquement.

03-Êtes-vous prêt à changer?

La situation de beaucoup de personnes en France et dans le monde se dégrade en continu. Ceux qui sont protégés sont loin de la misère et ne veulent pas la voir. Pourtant elle existe, elle est bien réelle et ce sont les côtés malsains des valmèmes BLEU et ORANGE qui tirent la société vers le bas. Ceux qui accepteront de changer pourront la tirer vers le mieux.

« La Spirale Dynamique distingue plusieurs formes de changement, dont les deux principales sont le changement horizontal et le changement vertical. Le changement horizontal reste au niveau du valmème dominant. Il peut provoquer des modifications considérables dans la vie d’une personne, le fonctionnement d’une entreprise ou la structure d’une société, mais globalement la structure du modèle du monde reste invariante. »

Pour nous, il apparaît nécessaire d’adopter de nouveaux comportements et processus de pensée dans le but d’être mieux adaptés aux conditions de vie dégradées. Dans le changement horizontal, les valeurs de surface peuvent changer, mais les valeurs profondes restent les mêmes. Mais dans le changement vertical, pratiquement toutes les certitudes sur la vie, sur les personnes et sur le monde sont questionnées, voire remises en cause. Comme cela signifie une transformation de comportements, d’émotions, de pensées et de valeurs, cela s’effectue souvent en période de crise personnelle. Mais les situations dans les pays sont parfois si catastrophiques que les crises personnelles arrivent sans prévenir.

Le changement vertical est donc un réel bouleversement, ce n’est pas donné à tout le monde. Il ne peut donc pas être imposé. En plus, il est bien sûr nécessaire de respecter les images que chacun se fait du monde et respecter les étapes de la Spirale Dynamique et leur rythme d’intégration.

Comme nous l’avons vu, la France est dominée par le valmème Bleu et le valmème Orange. Pour changer, il faut donc impérativement une sorte de lâcher-prise par rapport au valmème dominant. C’est mon cas personnel, je ne peux absolument pas vivre sous une domination BLEU/ORANGE. C’est pour moi une vraie souffrance. J’ai donc avancé sur la Spirale, mais je suis favorisée par une attitude ouverte face au changement qui facilite ces évolutions. « La Spirale Dynamique distingue trois attitudes face au niveau d’existence principal en cours: COINCEE, ARRÊTEE et OUVERTE. Seule la dernière permet l’évolution ».

Toutefois, même si on a une attitude Ouverte face aux changements, on n’est pas encore au bout de ses peines. Car pour réussir son changement vertical, il faut que six conditions soient remplies. Voyons-voir ce que cela donne chez moi:

  • disposer des capacités cérébrales correspondantes ((présent)),
  • avoir réglé les problèmes importants de son existence actuelle ((je dois justement changer de niveau d’existence pour pouvoir les régler, mais les autres sont réglés)),
  • sentir la nécessité du changement ((je la ressens en effet très fortement)),
  • avoir un « Eureka, j’ai compris » de l’objectif à atteindre ((c’est tout à fait mon cas)),
  • être conscient/e des obstacles qui s’y opposent ((la majorité en BLEU/ORANGE/VERT qui me méprise, me montre de l’indifférence, refuse la coopération et l’entraide))
  • être encouragée et stabilisée dans le nouveau même. ((C’est là où réside le plus gros problème mais je ne désespère pas)).

Une fois qu’on a rempli ses six conditions, on se rend compte qu’il y a cinq états du changement car en partant du niveau d’existence dans lequel on vit, le changement vertical s’amorce par une soudaine prise de conscience que le valmème dominant en cours ne peut plus régler les problèmes de l’existence. Il y a alors une tentative de réessayer les anciens niveaux d’existence, puis un déplacement vers le niveau suivant et une stabilisation à cette étape.

En observant la Spirale Dynamique, seul le valmème ORANGE a le culte du changement pour le changement. D’autres, comme POURPRE ou BLEU sont partisans de la stabilité. Il y a une propension naturelle chez tous les niveaux d’existence du premier plateau (BEIGE à VERT) à se considérer porteur de la civilisation et des solutions aux problèmes du monde. « La conséquence est que, recherche du pouvoir ou sincère altruisme, nous avons tendance à vouloir amener les autres à notre niveau de la Spirale Dynamique, même si celui qu’ils utilisent est adapté à leurs conditions de vie. »

Quand le valmème dominant est ORANGE, la tendance est aggravée par le culte du progrès qui caractérise ce niveau. Non seulement, il veut convaincre les autres d’adhérer à ses valeurs, mais dès qu’il découvre la Spirale Dynamique, il l’interprète comme une voie de progression et n’a plus qu’une idée, aller le plus vite possible et le plus loin possible vers les systèmes de valeur suivants. » C’est sans doute ce que me reproche mon coach néo-zélandais, mais en fait quand j’ai fait connaissance avec la Spirale de manière intense, j’étais déjà au niveau TURQUOISE avec une grande ouverture vers CORAIL. Mais les problèmes que j’ai avec mon environnement me font souvent revenir dans des valmèmes précédents et je ne peux donc pas profiter des valmèmes suivants.

« Un critère rendant le changement nécessaire est, comme indiqué précédemment, une demande causée par une souffrance due à l’inadéquation entre valmèmes et conditions d’existence. Quand le changement concerne une personne, il peut exister un environnement proche de ses aspirations puisque notre société et notre monde sont répartis sur plusieurs niveaux de la Spirale Dynamique. » Je suis en train d’essayer de me constituer mon environnement proche de mes aspirations, ce qui est, je l’avoue, chose extrêmement difficile.

Le respect des étapes

« La Spirale Dynamique est une holarchie. Chaque niveau d’existence n’existe que grâce à ses prédécesseurs. A chaque étape se mettent en place des capacités cérébrales et des apprentissages qui servent de base aux niveaux suivants, même s’ils les utilisent de manière différente. Si une étape est incorrectement ou insuffisamment installée, les suivantes risquent d’être malsaines et d’exprimer principalement les côtés négatifs du valmème.

Quand il y a tentative d’ignorer une étape, le plus souvent, le système que l’on souhaite mettre en place s’effondre faute de fondations, et il se produit soit un retour au niveau initial, soit la mise en place du système de valeurs que l’on a tenté d’ignorer. » C’est exactement ce qui se passe dans bon nombre de petites associations qui n’arrivent pas à évoluer.

Le respect du rythme

« Le changement vertical est si considérable qu’il est relativement lent sauf exceptions dues à un accompagnement efficace ou si la pression des conditions de vie crée une urgence. Pour un individu, la transformation peut prendre quelques années: la « crise  » de l’adolescence dure selon les personnes de deux à cinq ans, parfois beaucoup plus. Quand il s’agit d’un pays, cela peut prendre plusieurs générations. »

02-Apprendre à s’orienter avec la Spirale Dynamique

Il y a quelques jours, je suis allée dîner chez une amie, j’avais passé une après-midi entière, le pur luxe, dans mon lit à lire! En effet, je m’étais octroyée une demi-journée de vacances sur les 30 jours auxquels me donne droit mon salaire en robins pour l’association ICEA (mon autre vie) et le LIOS (Laboratoire Indépendant d’Observation de la Société qui a dû fermer boutique pour incapacité de subvenir à ses besoins) et j’avais ainsi lu 80 pages du livre des Chabreuil sur la Spirale Dynamique. Je suis arrivée chez mon amie tout exaltée, bouillonnant intérieurement. C’était super. Et depuis, ce livre ne me sort plus de la tête.

J’ai découvert cette Spirale lors de la lecture de magazines de la série Enlightenment d’Andrew Cohen, puis j’ai trouvé une explication quelque part, ce qui m’a permis de me situer sur cette Spirale puisqu’elle permet de « comprendre comment les hommes s’organisent et pourquoi ils changent » comme le montre le livre que j’avais reçu la veille. Personnellement, je sais pourquoi j’ai changé, je cherchais surtout une réponse pour comprendre pourquoi certains autres ne changent pas et surtout pourquoi certains sont totalement incohérents entre leur discours et leurs actes.

Dans mon précédent article sur le sujet, nous avons vu que la Spirale a huit niveaux de différentes couleurs. En tant qu’individu, on commence tout en bas de la Spirale comme bébé, et l’évolution de notre corps et de notre intellect fait que nous gravissons les valmèmes ou circonvolutions, un à un, pour finalement nous stabiliser quelque part en fonction de notre environnement familial, des amis et collègues dans le Rouge, Bleu, Orange, quelques rares dans le Vert. Pour un rappel, je vous recopie les descriptions des trois couleurs dominantes en Occident.

1. Le valmème Rouge représente l’impulsivité et l’égocentricité, il représente 20% de la population en ayant 5% du pouvoir.

Ma petite résidence secondaire
Venez donc dîner avec nous, samedi prochain, dans notre petite résidence secondaire.

Ce qui intéresse son représentant : être ce que l’on est et faire ce que l’on veut, sans aucun scrupule. Pour lui, le monde est une jungle pleine de dangers et de brigands. D’autre part, il se délivre de toute dominance et de toute obligation afin de s’amuser à sa guise. Prétentieux, il attend de l’attention, exige le respect et commande des actions. Il veut le plaisir total, tout de suite et sans remords ou culpabilité. ((Nous pensons là visiblement à certains dirigeants d’entreprises ou conducteurs de 4×4 en ville au mépris total de l’environnement)).

2. Avec le valmème Bleu, nous entrons dans les groupes ayant une bonne part de pouvoir à l’heure actuelle. C’est le valmème de la détermination et de l’autoritarisme. Il représente environ 40% de la population et détient 30% du pouvoir.

Sacrifier sa vie maintenant pour une récompense dans le futur
Sacrifier sa vie maintenant pour une récompense dans le futur

Pour son représentant typique, la vie a un sens, une direction et un objet avec une fin prédéterminée. On se sacrifie pour une raison transcendante, pour la vérité ou le droit chemin. Son ordre de vie exige un code de comportement qui est basé sur des principes éternels et absolus. Une vie sur le droit chemin procure de la stabilité dans le présent et garantit une récompense dans l’avenir. L’impulsivité est contrôlée par la culpabilité, chacun doit occuper la place qui lui revient. Les lois, les règles et les disciplines forment le caractère et les fondements moraux. ((Il est évident de penser que la plupart des lecteurs verront ici une forte influence de la religion et du Christianisme en Occident)).

3. L’Orange représente le valmème de la prospérité et de la stratégie. Il représente 30% de la population et détient 50% du pouvoir.

La préoccupation de base c’est agir dans son propre intérêt et jouer pour gagner. Pour un individu de ce valmème, le changement et Economie vertel’amélioration font partie du schéma de toute chose. L’être se développe en apprenant des secrets de la nature et en recherchant les meilleures solutions. Il manipule les ressources de la terre pour créer et promouvoir une belle vie dans le superflu. Il pense que les personnes optimistes qui prennent des risques et sont sûres d’elles-mêmes méritent d’avoir du succès. Les sociétés se développent sur la base de stratégie, de technologie et de concurrence. ((On pense bien évidemment au néo-libéralisme occidental et son marché européen de libre-échange et de concurrence à mort.))

Ce qu’il est effarant de constater, c’est qu’aux USA, ces trois valmèmes constituent 90% de la population et détiennent 85% du pouvoir. Avec de tels chiffres, on se dit qu’il est impossible que le monde s’améliore. Comme j’ai l’impression que la France s’est américanisée ces dernières années, j’accepte aussi ces pourcentages pour la France. Les fatalistes vont plier les bras et s’enfoncer dans le fauteuil pour regarder la télé et se laisser endormir. Et l’Afrique continuera d’être saignée à blanc. Moi, je ne peux pas rester sans rien faire, c’est en partie ce qui me situe là où je suis, à savoir bien plus loin.

Personnellement, j’ai fait connaissance avec cette Spirale alors que je m’estimais moi-même déjà au niveau Jaune-Turquoise, après le saut de conscience qui nous fait passer du plateau de l’Avoir au plateau de l’Être, du Vert au Jaune. J’avais un blog où je parlais de cet état et je cherchais d’autres personnes avec ces valeurs du Jaune-Turquoise. Je l’ai fermé parce que la société où j’avais mon ancien blog m’a fait du chantage (vous payez ou vous déguerpissez). Nous avons fait le choix de partir, de toute manière toute personne qui n’a pas les axones nécessaires pour comprendre ne peut faire que ce qu’elle peut, c’est son étape nécessaire pour son évolution de conscience.

Mais dans le livre, j’ai appris que Clare Graves qui a lancé le concept de cette Spirale n’avait trouvé que 6 personnes dans toute sa vie positionnée en Turquoise. Mon blog n’aurait donc intéressé personne! 6 personnes sur plus de 100 millions aux USA, ça promet! Vu de manière extrême, cela voudrait dire que je ne pourrais être heureuse qu’avec ces 6 personnes. Heureusement que je ne suis pas aussi extrême et que j’ai droit parfois à des petits moments de bonheur que certains de mes lecteurs me procurent. Cela me permet de rester toujours en vie et de ne pas choisir la voie de ceux qu’on a poussés au suicide.

Mais au fait, qu’est-ce qui fait que les gens changent?

Clare Graves a défini six conditions pour qu’un changement vertical, d’un niveau à un autre, soit possible. Un changement horizontal est aussi possible, mais c’est différent.
1. Disposer du potentiel cérébral
2. Avoir trouvé la solution aux problèmes dans le niveau précédent le changement
3. Ressentir une dissonance à propos du futur
4. Avoir fait l’analyse de ce qui n’a pas fonctionné
5. Connaître les obstacles au changement
6. Bénéficier d’une assistance pendant la phase de changement.

01-Petite présentation de la Spirale Dynamique

Il s’agit d’une spirale de valeurs, développée il y a des dizaines d’années par un Américain du nom de Clare Graves, décédé en 1986, puis repris par son collège de travail, Don Beck. Cette spirale peut s’appliquer aussi bien à des individus qu’à des sociétés tout entières. Beck attribue à chacun des valmèmes (les circonvolutions) un certain pourcentage de la population américaine ((et moi de la population française)) et le pouvoir dont ce groupe dispose au sein de la société tout entière. La spirale est divisée en valmèmes, eux-mêmes regroupés en deux parties que l’on appelle des gradins. Le Premier Plateau est le Plateau de la survie d’un être humain ou d’une société et le Second Plateau est celui de l’Être.

Logo Spirale DynamiqueBeck divise la Spirale en valmèmes qui recouvrent des périodes d’années, mais surtout des valeurs individuelles et collectives et il donne à chaque valmème une couleur. Ces indications sont évidemment très grossières, mais elles permettent de voir que le passage d’un valmème à un autre se fait de plus en plus rapidement. Dans notre retranscription, nous avons choisi de ne pas intégrer les années, car elles pourraient être sujet à discussion, ce qui n’est pas le but de la présentation. Il s’agit plutôt d’une méthode de description de l’évolution de l’être humain et de la société. Voyons maintenant cela de plus près.

Sur la Spirale en couleurs, la couleur du bas est le Beige et celle du haut la couleur du Corail. Entre les deux se trouvent les différentes couleurs qui indiquent les divers valmèmes.

Beige, Pourpre, Rouge, Bleu, Orange, Vert représentent le Gradin de la survie, Jaune, Turquoise, Corail représentent le Gradin de l’Être.

Nous venons de voir que le premier gradin est celui des valeurs de la survie

1. Il commence avec la couleur Beige et détermine l’instinct de survie d’un individu ou d’une société. Il regroupe environ 0,1% de la population américaine et dispose de 0% du pouvoir.

Ses préoccupations de base consistent à faire ce qu’il faut faire pour survivre à tout prix. L’individu de ce groupe se sert de l’instinct et de ses habitudes éprouvées pour survivre. Un Moi propre à lui, tel que nous le connaissons de la psychologie, est à peine visible et n’est pas promu. Alimentation, eau, chaleur, sexualité et sécurité ont la priorité. Il se réunit en bande pour mieux assurer sa survie et vit, tout comme les autres animaux de la planète, de ce que la terre lui offre.

2. Le deuxième valmème est le Pourpre, c’est celui de la magie et de l’animisme qui représente 10% de la population américaine qui détiennent 1% du pouvoir.

L’individu de ce valmème croit aux esprits bienveillants et malveillants. Sa préoccupation de base c’est de maintenir les esprits de bonne humeur et le nid du clan au chaud et sécurisé. Il obéit à la volonté des esprits et des signes mystiques et se montre loyal face aux chefs, anciens, ancêtres et au clan. L’individu est soumis au groupe, il conserve des objets, des lieux, des événements et des souvenirs sacrés. Il suit des rites de transition, les cycles des saisons et les us et coutumes de son ethnie. ((Cela nous rappelle certaines tribus d’Afrique, d’Amérique ou d’Asie)).

3. Le valmème Rouge représente l’impulsivité et l’égocentricité, il représente 20% de la population en ayant 5% du pouvoir.

Ce qui intéresse son représentant : être ce que l’on est et faire ce que l’on veut, sans aucun scrupule. Pour lui, le monde est une jungle pleine de dangers et de brigands. D’autre part, il se délivre de toute dominance et de toute obligation afin de s’amuser à sa guise. Prétentieux, il attend de l’attention, exige le respect et commande des actions. Il veut le plaisir total, tout de suite et sans remords ou culpabilité. ((Nous pensons là visiblement à certains dirigeants d’entreprises ou conducteurs de 4×4 en ville au mépris total de l’environnement)).

4. Avec le valmème Bleu, nous entrons dans les groupes ayant une bonne part de pouvoir à l’heure actuelle. C’est le valmème de la détermination et de l’autoritarisme. Il représente environ 40% de la population et détient 30% du pouvoir.

Pour son représentant typique, la vie a un sens, une direction et un objet avec une fin prédéterminée. On se sacrifie pour une raison transcendante, pour la vérité ou le droit chemin. Son ordre de vie exige un code de comportement qui est basé sur des principes éternels et absolus. Une vie sur le droit chemin procure de la stabilité dans le présent et garantit une récompense dans l’avenir. L’impulsivité est contrôlée par la culpabilité, chacun doit occuper la place qui lui revient. Les lois, les règles et les disciplines forment le caractère et les fondements moraux. ((Il est évident de penser que la plupart des lecteurs verront ici une forte influence de la religion et du Christianisme)).

5. L’Orange représente le valmème de la prospérité et de la stratégie. Il représente 30% de la population et détient 50% du pouvoir.

La préoccupation de base c’est agir dans son propre intérêt et jouer pour gagner. Pour un individu de ce valmème, le changement et l’amélioration font partie du schéma de toute chose. L’être se développe en apprenant des secrets de la nature et en recherchant les meilleures solutions. Il manipule les ressources de la terre pour créer et promouvoir une belle vie dans le superflu. Il pense que les personnes optimistes qui prennent des risques et sont sûres d’elles-mêmes méritent d’avoir du succès. Les sociétés se développent sur la base de stratégie, de technologie et de concurrence. ((On pense bien évidemment au néo-libéralisme occidental et son marché européen de libre-échange et concurrence à mort.))

6. Le valmème Vert est celui de la communauté et de l’égalité. Il représente 10% de la population en détenant 15% du pouvoir.

La préoccupation majeure de ces concitoyens c’est une recherche de paix intérieure et une recherche en commun avec d’autres de la dimension de compassion de la communauté. L’esprit humain doit être libéré de la cupidité, des dogmes et de la dualité. Les sentiments, la sensibilité et les soins pour ses semblables remplacent la froide rationalité. Il distribue les chances et les ressources de la terre de manière équitable parmi tous. Les décisions, il les atteint au moyen de processus de compensation et de consensus. Il rénove la spiritualité, apporte de l’harmonie et enrichit le développement humain. ((Les aspirations des Écolos en mieux encore)).

Après le Vert, nous passons au niveau du Second Plateau qui est celui des valeurs de l’ »Être ».

7. Sa première couleur est le Jaune qui détermine le valmème de l’intégralité. Il représente 1% de la population détenant 5% du pouvoir.

L’individu de ce valmème vit une vie bien remplie et pleine de responsabilité en étant ce qu’il est et en apprenant à devenir un autre. Pour lui, la vie est un kaléidoscope de hiérarchies, de systèmes et de formes naturelles. La magnificence de l’existence prend plus de valeur que la propriété matérielle. La flexibilité, spontanéité et fonctionnalité ont pour lui la plus haute priorité. Les différences peuvent être intégrées dans un flux naturel auquel nous sommes tous liés et il comprend que le chaos et le changement sont des choses naturelles. ((Devrait-on penser ici aux éclairés comme Gandhi, Martin Luther, Albert Schweitzer?))

8. Le Turquoise c’est le valmème de l’holisme. Il est très faiblement présent avec 0,1% de la population et 1% du pouvoir.

La préoccupation de base d’un tel individu est qu’il ressent l’intégralité de l’existence au travers de l’esprit [mind] et de la conscience cosmique. Pour lui, le monde est un organisme unique et dynamique avec un esprit collectif. Le Moi est un Moi propre, mais aussi un Moi lié à un tout, plus grand et compatissant. Tout est lié à tout dans un ordre écologique, énergie et information pénètrent dans tout l’ensemble de la terre. L’individu attend de l’autre un comportement holistique, une pensée intuitive et une action coopérative. ((Et c’est au plus tard ici que l’on constate que si une femme Turquoise rencontre un être Rouge, Bleu ou même orange, il n’y aura pas seulement des difficultés de compréhension entre femme et homme, mais carrément entre « cultures » distantes de milliers de kilomètres. Je me situe à cheval sur le Jaune et le Turquoise. Rencontrer de telles personnes, Jaune, Turquoise, est d’une extrême rareté, et l’harmonie entre nous deux se ressent presque instantanément. C’est un plaisir inouï de faire la connaissance de telles personnes. Beige

Le détail du Corail n’apparaît pas dans notre texte de travail, car il est tout juste en train de faire apparaître les premiers bourgeons, de développer les premiers éléments ou individus visibles. Il est évident que les individus qui représentent la société sont aussi ceux qui déterminent plus ou moins l’un ou l’autre valmème.

Dans nos sociétés occidentales, nous sommes par conséquent fortement Orange et Bleu, ce qui fait que ceux qui sont dans le Jaune ou le Vert ont énormément de mal à se faire comprendre ou accepter par ceux dans l’Orange et le Bleu. On voit alors aussi que pour certains pays, dont la majorité de la population se situe encore fortement dans le Rouge et le Bleu avec un peu de Pourpre, affronter un marché mondial Orange ne peut que conduire à la catastrophe.

Comme nous l’avons dit, cette spirale est une Spirale de valeurs, elle touche à ce qui est au plus profond de la personne. Il faudrait lire le livre de Don Beck en anglais pour entrer dans les détails, mais je trouve que nous avons déjà une bonne base pour mieux comprendre pourquoi nous ne comprenons pas certaines choses et certaines relations ou personnes ou pourquoi nous pouvons accepter les manières de vivre et les choix d’autres personnes.

Je comprends maintenant pourquoi nous, les humanistes et créatifs culturels, qui sommes majoritairement dans le VertJaune, voire dans le Turquoise, nous avons tant de difficultés avec les autres ou avec la génération de nos parents qui sont tellement dans le BleuOrange. Mais en connaissant cette Spirale, on peut faire des efforts, non? Et cela bien sûr des deux côtés du manque de compréhension!

Don Beck a fait de nombreux voyages en Afrique du Sud où il a travaillé avec sa méthode sur la transition entre le régime blanc de l’Apartheid et une démocratie sud-africaine. Il a été conseiller de Clinton et d’autres personnalités de haut rang, ce qui veut dire que nous ne travaillons pas ici sur des méthodes à 10 sous, mais sur des sujets bien trop sérieux pour les abandonner avec un haussement d’épaule au motif qu’on ne comprend pas bien encore.

La Spirale Dynamique nous indique également que ceux qui ont par exemple atteint le niveau Vert ont bien sûr intégré également tous les niveaux inférieurs et qu’ils peuvent retomber jusqu’au premier niveau Beige, lorsqu’ils se retrouvent par exemple à la rue, abandonnés par la famille et tous les « amis », et que seul subsiste le pur instinct de la survie et la vengeance primaire. C’est le cas des SDF, nos exclus de Liberté – Égalité – Fraternité qui financent les riches par le manque de ce qu’on leur refuse afin qu’ils puissent bénéficier de la dignité à laquelle a droit chaque être humain vivant sous la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Au fin fond de l’Indonésie et dans des contrées reculées d’Afrique, on trouve encore des personnes vivant comme au niveau Beige. Elles disposent d’un instinct formidable, bien plus développé que le nôtre qui a disparu dans la complexité du nouveau monde que nous nous sommes créé au fil des temps. Ces indigènes savent retrouver de la nourriture ou de l’eau là où tout blanc des cités de béton ne verrait que sable et dessèchement.

Un ancien lecteur de mes articles m’avait répondu par ces quelques lignes qui doivent nous faire réfléchir : « Si je comprends bien: la question du changement d’environnement semble problématique. Comme si l’être humain n’était pas capable d’apprentissage, d’adaptation, de transfert. Le changement de situation implique le travail du deuil de la situation antérieure et le passage par divers états émotionnels, refus, colère, marchandage, dépression et finalement renoncement et adaptation. La transition est la seule chose au monde, avec la mort, dont nous soyons sûrs. » Il ne faut donc pas avoir peur du changement, mais au contraire y participer, car sinon il nous emportera comme un torrent de montagne. De toute manière, n’est-ce pas absurde de s’opposer au changement quand on s’imagine que cela signifie s’opposer à sa propre évolution? Ne sommes-nous pas en train de changer constamment depuis que nous sommes nés? La vie c’est le changement, sans changement il n’y a pas de vie. Supposons que nous arrêtions le changement à 1 an et 1 jour pour chacun! Plus rien ne fonctionnerait, il n’y aurait plus d’adultes pour travailler et encore moins pour… Mais je divague.

Pour finir, il nous reste un mot à définir: valmème. Terme venant de la biologie et désignant un élément d’une culture ou d’un système ou d’un comportement qui peut être transmis d’un individu à l’autre par des moyens non génétiques. Spécialement par imitation. On reconnaîtra également le dérivé « mimétique », adjectif d’origine grecque « mimena » qui signifie ce qui est imité, calqué sur quelque chose. Le « val » signifiant valeur.

13 novembre 2009 – Mes connaissances ont toujours encore peur des changements que je leur propose. Je suis toujours seule sur mon bateau et depuis que j’ai lu la première description du valmème Corail, à savoir, tourner sa vie entièrement vers les autres, je devrais même avoir atteint les premières circonvolutions du Corail dans le domaine social des relations entre êtres humains. Attendons de voir ce que cette couleur nous apporte.

Une formation et un laboratoire d'idées alternatives