Archives par mot-clé : ego

56-BEIGE et les réflexions intellectuelles

Il y a quelques mois, quelqu’un m’a contactée sur mon ancien blog sur la Spirale Dynamique et nous avons commencé à échanger des courriels. Ensuite, une autre personne qui m’avait contactée le lendemain et avec laquelle j’ai également échangé plusieurs messages a proposé de créer un groupe Google sur la Spirale Spirale Dynamique avec lettresDynamique et le développement personnel. Mon idée n’était pas le développement personnel, je ne me sens pas en retard dans ce domaine ou dans le besoin, mais je me suis dit que cela pourrait être intéressant d’y participer. Mais j’ai vite senti que cela allait me peser plus que de raison, car le français et la calligraphie de la seconde personne était exécrable. Je faisais toujours un copié-collé de ses textes et les corrigeais pour pouvoir les comprendre. Cela fait longtemps que je sais que les trop nombreuses fautes de français m’insupportent et je l’avais mis sur le compte de mon professionnalisme linguistique en raison de mes études de langues étrangères avant de savoir que c’était plutôt dû à la surdouance. J’ai donc quitté le groupe parce que je souffrais du manque de considération pour mes besoins. Mais je restais ouverte à des échanges ultérieurs par courriel si envie.

Plusieurs semaines plus tard, je reçus le message suivant (en italique) de la première personne auquel j’ai répondu en un seul message, mais que je vais découper et insérer entre double parenthèses afin de permettre une meilleure compréhension. Au fait, j’ai été élevée à ne jamais dire « je veux », mais « je voudrais ».

Ce message est une main tendue même si je ne suis pas là pour faire le béni-oui-oui à tes « je veux », au besoin de « sauveur » que tu exprimes dans un monde où les gens n’auraient qu’à épouser ta vision du monde sans avoir d’autres alternatives d’expression… Le Monde et Internet ne sont pas remplis que de robots comme tu l’exprimes, il y a une foule de gens merveilleux de part le Monde qui sont d’une richesse et d’un Cœur a en tomber à la renverse. Ce Monde existe au milieu de la pire des barbaries et des cruautés, et j’ai la chance de le parcourir au quotidien, il n’y a pas de raisons pour qu’il te soit fermé pour peu que tu en fasse le choix…

((Arthur, si tu as lu l’article Vivre en BEIGE sur le blog, tu n’as soit rien compris, soit tu n’en a rien à cirer. Et excuse-moi de te le balancer ainsi à la figure, mais s’il y avait une foule de gens merveilleux qui agissent, le monde ne serait pas dans une telle catastrophe.))

C’est une main tendue pour que tu puisses te remettre en chemin vers ce Monde via le dialogue et l’observation, reconnaissant ta vision du monde comme étant ta vérité, l’endroit du chemin où tu te trouves et l’hyper-émotivité que tu exprimes et en respectant tout cela.

((Pour toi, un message peut paraître comme une main tendue, pour moi, c’est uniquement une suite de lettres qui ne tiennent pas compte de ma situation, donc toujours encore du premier plateau où chacun est égoïste et se moque des conditions de vie de son prochain. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai quitté ce groupe qui tourne entièrement autour de Laurent dont je ne supportais plus le français exécrable. Je me suis tellement retenue que je n’y arrivais plus tellement cela me rebutait.

Pourquoi faut-il que tu te vantes auprès de moi avec cette arrogance condescendante des surdoués qui vont bien que tu as la chance de parcourir ton monde de personnes merveilleuses au quotidien.
Et le dialogue et l’observation, c’est bon pour les bobos intellectuels qui ne se soucient pas le moins du monde de leur prochain. Quand on souffre depuis si longtemps, on ne peut pas ramener les problèmes à des sujets intellectuels. Si vous n’avez pas l’empathie nécessaire pour remarquer cela, on ne trouvera jamais de terrain d’entente.))

Je précise juste que le cadre de dialogue que j’offre ici est sans concessions sur le regard envers soi-même et l’autre, ce message n’a pas pour but de te faire plaisir mais a pour but l’observation la plus profonde selon nos capacités et l’acceptation de la vérité de l’autre et de son libre-arbitre afin de pouvoir aller au-delà de ses souffrances et de ses chaînes…
Je ne sais pas si je suis le messager dont tu as besoin pour te remettre en route mais je sais la Gratitude que j’ai pour le messager que tu as été sur mon chemin et je ne pouvais pas passer à côté d’écrire ce mail vers toi.

bureau-2009-3((En fait, je pense qu’il ressort de ces quelques semaines de connaissances que nous sommes parfaitement incompatibles. Pendant cette période, tu ne m’as apporté rien de positif et je ne t’ai apporté rien de positif, du moins tel que je le perçois alors pas besoin de gratitude.))

Libre à toi de répondre à cette main tendue tel que je suis capable de te l’offrir avec les limites qui sont les miennes. Libre à toi de poursuivre ton chemin sans donner de suite à ce message.

((Si tu étais en Jaune et/ou Turquoise, tu valoriserais tous les valmèmes et donc aussi Beige et tu veillerais à ce que ceux qui font partie de ton réseau de connaissances aient les mêmes droits que toi. Et s’ils ne les ont pas, tu les aiderais, car un être humain Jaune n’est plus égoïste, il n’est plus tourné vers son ego, sauf dans le cas d’un besoin de survie.
Donc, tu l’auras compris, je n’ai pas besoin de messager, j’ai besoin d’autre chose que tu ne sais pas donner.))

J’ai changé les noms des intéressés et bien sûr que notre relation s’est arrêtée là, parce que même avec un Bac+6, un savoir immense et un potentiel qui paraît presque infini, quand on vit en BEIGE, on a besoin d’autre chose que de baratin.

12-L’ego est une arme meurtrière pour la conscience

Mon égo est pratiquement totalement cerné par ma conscience qui le remet à sa place dès qu’il aurait tendance à demander ce qu’il veut.  En fait, c’est ce que j’aime à croire, mais j’aimerais bien l’expérimenter dans une vie normale, ce qui n’est pas la mienne actuellement. Je ne suis plus dans le Paraître, mais dans l’Être. Je ne suis dans le Paraître que lorsque je dois redescendre les escaliers pour me mettre au niveau de ceux qui sont encore dans le Paraître et composer avec leur égo. Et c’est parce que je me reconnais totalement dans ce qu’a écrit Andrew Cohen - 57 ans en 2013Andrew Cohen dans son magazine « Eveil et Evolution » numéro 1 de 2004 que je le publie ici.

« Tout le monde veut être éveillé mais personne ne veut changer. Au fil des ans, j’ai pu lire cette simple et décourageante vérité dans le regard d’innombrables chercheurs. « Je veux réellement être éveillé », insistent-ils. Je leur demande alors: « Êtes-VOUS prêt à CHANGER maintenant? » « Comment? », répondent-ils inévitablement surpris, voire légèrement abasourdis. Et je répète: « Êtes-vous prêt à CHANGER maintenant? » Il s’ensuit toujours un moment d’ambiguïté étrange et surréaliste, de confusion et de recul. « Mais je croyais que vous vouliez vous éveiller… » Au cours d’une vie, il est déjà rare que l’impulsion évolutive – ce mystérieux appel vers une liberté sans limite et vers notre potentiel de transformation radicale – émerge dans une conscience sans être retenue par les désirs et les peurs de l’égo séparé. Mais, lorsqu’elle surgit, il est infiniment plus rare encore que la réponse à son appel soit un oui ferme et sans peur: oui et oui, maintenant et pour toujours.

Le prix d’une transformation radicale reste toujours le même: nous devons abandonner nos sentiments de peur et d’attachement. Et, au travers de ce lâcher prise, découvrir une perspective complètement différente de ce que signifie être vivant. Ce sont pourtant ces deux défis – transcender la peur et l’attachement, et vouloir adopter une nouvelle façon de voir – que la plupart des chercheurs trouvent si difficile. Quand l’expérience spirituelle ébranle tout notre être, nous libérant spontanément de la peur et de l’attachement, et ouvrant notre œil intérieur à des niveaux supérieurs de perception, temporairement il n’y a plus rien à lâcher. Provisoirement, nous sommes propulsés hors de notre inconscience, et notre perception de la réalité est complètement modifiée. A ce moment, il semble qu’une réelle transformation a eu lieu – que peut-être nous avons effectivement changé. Mais quand l’état supérieur de conscience commence à s’effacer; quand l’intensité de l’expérience spirituelle baisse au point de nous ramener à la simplicité de la vie; quand finalement nous découvrons que nous n’avons pas tellement changé; c’est alors que se dévoile la profondeur véritable de notre intérêt pour le miracle et le mystère de la révélation qui nous a touchés. En effet, même si désormais nous avons aperçu cette autre rive, jusqu’à quel point souhaitons-nous réellement changer? Sommes-nous prêts à payer le prix d’une transformation permanente qui exige tout de nous?

La plupart du temps, l’expérience spirituelle, le goût de la conscience éveillée, nous donnent simplement un aperçu du possible. En d’autres termes, l’expérience spirituelle est rarement la fin du chemin. Mais si nous sommes sincères dans notre aspiration à une transformation authentique, elle peut être un réel commencement. Le commencement d’une vie complètement différente – une vie libre de peur et d’attachement, informée par une révélation et une inspiration provenant d’une source inconnue, située au-delà du mental. Cependant pour y parvenir, nous devons VOULOIR CHANGER MAINTENANT. Quand? Maintenant. Et maintenant. Et encore maintenant. Pourquoi ? Parce que cette véritable détermination nous conduit à dépasser notre peur et notre attachement, et ce lâcher prise révèle une perspective complètement différente – maintenant, maintenant, et encore maintenant.

La conscience éveillée s’enracine dans le désir de changer. C’est aussi le seul espace en nous tous qui s’épanouit en tant que changement. C’est cela la LIBERTE. La liberté de la conscience éveillée est cette relation avec le processus de vie qui, justement parce qu’elle ne s’attache à rien, semble changer tout le temps. Bien sûr, ce n’est pas le cas. Un être vraiment éveillé ne bouge jamais, installé de manière permanente au-delà du monde du temps et du devenir, d’être la manifestation éclatante d’une créativité passionnée et sans frein, d’être une vraie force d’évolution consciente en action.

Donc, vous le constatez, vouloir changer maintenant, sans crainte et de tout cœur, le désirer réellement maintenant est la porte de la libération de la conscience, la voie de son éveil et, simultanément, c’est l’expression même de cet éveil. »

02-Apprendre à s’orienter avec la Spirale Dynamique

Il y a quelques jours, je suis allée dîner chez une amie, j’avais passé une après-midi entière, le pur luxe, dans mon lit à lire! En effet, je m’étais octroyée une demi-journée de vacances sur les 30 jours auxquels me donne droit mon salaire en robins pour l’association ICEA (mon autre vie) et le LIOS (Laboratoire Indépendant d’Observation de la Société qui a dû fermer boutique pour incapacité de subvenir à ses besoins) et j’avais ainsi lu 80 pages du livre des Chabreuil sur la Spirale Dynamique. Je suis arrivée chez mon amie tout exaltée, bouillonnant intérieurement. C’était super. Et depuis, ce livre ne me sort plus de la tête.

J’ai découvert cette Spirale lors de la lecture de magazines de la série Enlightenment d’Andrew Cohen, puis j’ai trouvé une explication quelque part, ce qui m’a permis de me situer sur cette Spirale puisqu’elle permet de « comprendre comment les hommes s’organisent et pourquoi ils changent » comme le montre le livre que j’avais reçu la veille. Personnellement, je sais pourquoi j’ai changé, je cherchais surtout une réponse pour comprendre pourquoi certains autres ne changent pas et surtout pourquoi certains sont totalement incohérents entre leur discours et leurs actes.

Dans mon précédent article sur le sujet, nous avons vu que la Spirale a huit niveaux de différentes couleurs. En tant qu’individu, on commence tout en bas de la Spirale comme bébé, et l’évolution de notre corps et de notre intellect fait que nous gravissons les valmèmes ou circonvolutions un à un pour finalement nous stabiliser quelque part en fonction de notre environnement familial, des amis et collègues dans le Rouge, Bleu, Orange, quelques rares dans le Vert. Pour un rappel, je vous recopie les descriptions des trois couleurs dominantes en Occident.

1. Le valmème Rouge représente l’impulsivité et l’égocentricité, il représente 20% de la population en ayant 5% du pouvoir.

Ma petite résidence secondaire
Venez donc dîner avec nous, samedi prochain, dans notre petite résidence secondaire.

Ce qui intéresse son représentant : être ce que l’on est et faire ce que l’on veut, sans aucun scrupule. Pour lui, le monde est une jungle pleine de dangers et de brigands. D’autre part, il se délivre de toute dominance et de toute obligation afin de s’amuser à sa guise. Prétentieux, il attend de l’attention, exige le respect et commande des actions. Il veut le plaisir total, tout de suite et sans remords ou culpabilité. ((Nous pensons là visiblement à certains dirigeants d’entreprises ou conducteurs de 4×4 en ville au mépris total de l’environnement)).

2. Avec le valmème Bleu, nous entrons dans les groupes ayant une bonne part de pouvoir à l’heure actuelle. C’est le valmème de la détermination et de l’autoritarisme. Il représente environ 40% de la population et détient 30% du pouvoir.

Sacrifier sa vie maintenant pour une récompense dans le futur
Sacrifier sa vie maintenant pour une récompense dans le futur

Pour son représentant typique, la vie a un sens, une direction et un objet avec une fin prédéterminée. On se sacrifie pour une raison transcendante, pour la vérité ou le droit chemin. Son ordre de vie exige un code de comportement qui est basé sur des principes éternels et absolus. Une vie sur le droit chemin procure de la stabilité dans le présent et garantit une récompense dans l’avenir. L’impulsivité est contrôlée par la culpabilité, chacun doit occuper la place qui lui revient. Les lois, les règles et les disciplines forment le caractère et les fondements moraux. ((Il est évident de penser que la plupart des lecteurs verront ici une forte influence de la religion et du Christianisme en Occident)).

3. L’Orange représente le valmème de la prospérité et de la stratégie. Il représente 30% de la population et détient 50% du pouvoir.

La préoccupation de base c’est agir dans son propre intérêt et jouer pour gagner. Pour un individu de ce valmème, le changement et Economie vertel’amélioration font partie du schéma de toute chose. L’être se développe en apprenant des secrets de la nature et en recherchant les meilleures solutions. Il manipule les ressources de la terre pour créer et promouvoir une belle vie dans le superflu. Il pense que les personnes optimistes qui prennent des risques et sont sûres d’elles-mêmes méritent d’avoir du succès. Les sociétés se développent sur la base de stratégie, de technologie et de concurrence. ((On pense bien évidemment au néo-libéralisme occidental et son marché européen de libre-échange et de concurrence à mort.))

Ce qu’il est effarant de constater, c’est qu’aux USA, ces trois valmèmes constituent 90% de la population et détiennent 85% du pouvoir. Avec de tels chiffres, on se dit qu’il est impossible que le monde s’améliore. Comme j’ai l’impression que la France s’est américanisée ces dernières années, j’accepte aussi ces pourcentages pour la France. Les fatalistes vont plier les bras et s’enfoncer dans le fauteuil pour regarder la télé et se laisser endormir. Et l’Afrique continuera d’être saignée à blanc. Moi, je ne peux pas rester sans rien faire, c’est en partie ce qui me situe là où je suis, à savoir bien plus loin.

Personnellement, j’ai fait connaissance avec cette Spirale alors que je m’estimais moi-même déjà au niveau Jaune-Turquoise, après le saut de conscience qui nous fait passer du plateau de l’Avoir au plateau de l’Être, du Vert au Jaune. J’avais un blog où je parlais de cet état et je cherchais d’autres personnes avec ces valeurs du Jaune-Turquoise. Je l’ai fermé parce que la société où j’avais mon ancien blog m’a fait du chantage (vous payez ou vous déguerpissez). Nous avons fait le choix de partir, de toute manière toute personne qui n’a pas les axones nécessaires pour comprendre ne peut faire que ce qu’elle peut, c’est son étape nécessaire pour son évolution de conscience.

Mais dans le livre, j’ai appris que Clare Graves qui a lancé le concept de cette Spirale n’avait trouvé que 6 personnes dans toute sa vie positionnée en Turquoise. Mon blog n’aurait donc intéressé personne! 6 personnes sur plus de 100 millions aux USA, ça promet! Vu de manière extrême, cela voudrait dire que je ne pourrais être heureuse qu’avec ces 6 personnes. Heureusement que je ne suis pas aussi extrême et que j’ai droit parfois à des petits moments de bonheur que certains de mes lecteurs me procurent. Cela me permet de rester toujours en vie et de ne pas choisir la voie de ceux qu’on a poussés au suicide.

Mais au fait, qu’est-ce qui fait que les gens changent?

Clare Graves a défini six conditions pour qu’un changement vertical, d’un niveau à un autre, soit possible. Un changement horizontal est aussi possible, mais c’est différent.
1. Disposer du potentiel cérébral
2. Avoir trouvé la solution aux problèmes dans le niveau précédent le changement
3. Ressentir une dissonance à propos du futur
4. Avoir fait l’analyse de ce qui n’a pas fonctionné
5. Connaître les obstacles au changement
6. Bénéficier d’une assistance pendant la phase de changement.