11-Le changement en cinq étapes

Dans la vie, des changements de valmèmes sont fréquents et pas forcément linéaires, et des allers et retours entre les différentes étapes sont possibles. Et comme nous l’avons vu, un certain nombre de conditions doivent être remplies pour pouvoir changer. Donc, parfois les changements n’aboutissent pas. Le changement classique, si l’on peut dire, suit un certain rythme. La transition d’un valmème dans son état Alpha au valmème suivant dans son état Alpha à lui passe par un point Bêta où le niveau d’existence en cours se révèle inapproprié, puis par un creux Gamma où les anciens systèmes de valeurs sont réactivés et se montrent à leur tour impuissants, et enfin par un saut Delta où il y a prise de conscience et activation du nouveau paradigme.

Mon test auprès d’un institut néo-zélandais a démontré que je me trouve fortement en situation Gamma. Lorsque j’étais en situation Alpha, j’étais stabilisée dans ce niveau d’existence. En Bêta, les textes disent qu’on est confronté à un problème qu’on ne sait pas résoudre avec son valmème actuel. Ensuite vient Gamma, où l’on traverse une crise, ce qui est mon cas. Je n’ai pas vraiment l’impression d’utiliser les anciens systèmes de valeurs, j’essaye juste de survivre dans mon environnement agressif. Arriver en Delta serait mon objectif pour approfondir et mettre en œuvre le changement approprié que j’ai en tête vers un nouveau système de valeurs. C’est donc le chemin que prend le passage de BLEU à ORANGE, de ORANGE à VERT et dans mon cas de TURQUOISE à CORAIL, du moins dans ma tête et dans un domaine précis. Une fois arrivée dans le nouveau valmème, on s’y stabilise, ce qui est alors à nouveau un état Alpha.

L’état Alpha

“Dans l’état Alpha, la personne, l’organisation ou la société est persuadée qu’elle possède la solution aux problèmes de l’existence. Les croyances, les systèmes de pensée et les comportements induits par le valmème en cours sont considérés comme positifs et ne sont pas remis en question.

Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de difficultés ou d’inquiétudes. Des problèmes peuvent exister, plus ou moins graves. Certains vont aboutir à des changements horizontaux considérables, mais consciemment ou inconsciemment, la certitude de s’en sortir est présente. L’état Alpha est un moment de stabilité, mais pas forcément d’immobilisme.

Le point Bêta

Au point Bêta, rien ne va plus! La personne, l’organisation ou la société est confrontée à des problèmes que, confusément elle sait insoluble par le valmème dominant. Le point Bêta peut être le résultat d’un événement cataclysmique. C’est le cas par exemple des attentats du 11 septembre 2001 aux USA qui ont manifesté avec évidence les limitations de la politique étrangère du pays. Le point Bêta peut aussi être le résultat d’une longue maturation qui devient sensible quand un seuil critique est dépassé. Ainsi, la limitation des ressources en matières premières et les problèmes écologiques dus à l’industrialisation existent depuis la fin du XIXe siècle, mais n’étaient pas conscientisés. La publication du rapport Meadows par le club de Rome en 1972 pour que le grand public commence à en être informé était une première réponse. Ce n’est qu’au début du troisième millénaire que l’effet de seuil a été suffisant pour créer le point Bêta.

Le point Bêta n’est pas un moment de compréhension ou d’analyse. Il a souvent une forte tonalité émotionnelle et laisse désemparé et en manque de confiance dans l’avenir. La surprise, la confusion et l’inquiétude l’emportent. Bien sûr, toutes les solutions possibles au sein du niveau d’existence actuel, sont essayées, mais elles ne résolvent rien et aggravent même plutôt le problème: comme le faisait remarquer Paul Watzlawick, “faire plus de la même chose” est une excellente stratégie pour “réussir à échouer”.

Le creux Gamma

Face à la commotion que représente le point Bêta et à l’inutilité de toutes les méthodes connues, le sentiment d’impuissance de désespoir et souvent Colèrede colère grandit. Que faire? Le niveau d’existence n’est pas encore disponible; pire, il n’y a aucun indice de ce qu’il pourrait être. Face à ce vide, la réaction est d’essayer les vieilles recettes. Puisque le valmème dominant ne fonctionne plus, les précédents sont encore disponibles et pourraient apporter la solution: c’est le creux Gamma. Le plus souvent, c’est le niveau d’existence qui précède le système de valeurs actuel qui est utilisé.

Même quand le passage d’un valmème au suivant est le résultat normal de la psychogenèse, il est le plus souvent l’occasion d’un creux Gamma. Par exemple, la plupart des adolescents voient leur désir d’indépendance se heurter au refus des parents qui veulent maintenir leur autorité BLEU. Cela provoque chez eux un retour provisoire en ROUGE donnant l’impression qu’ils vivent une deuxième phase du “non” semblable à celle de leur petite enfance.

Malgré l’inconfort qu’il cause pour celui qui le vit et pour son entourage, le creux Gamma semble inévitable. Il est même bénéfique en ce qui donne la certitude que la seule solution est bien le passage au niveau suivant. Toutefois, un accompagnement approprié par des parents, des managers, des coachs, des thérapeutes, des travailleurs sociaux ou des hommes politiques permet de le rendre moins intense et plus court.

Le saut Delta

Rien ne garantit qu’une personne, une organisation ou une société aille systématiquement au-delà du creux Gamma. Faute d’avoir les capacités cérébrales voulues, d’avoir eu la vue-dedans (insight) ou d’avoir levé les obstacles, elle peut rester durablement dans le valmème qu’elle a ressayé ou retourner à son point de départ.

Le saut Delta est marqué par un éclair de compréhension. Soudainement, la solution est connue et les moyens de l’atteindre sont disponibles. Le nouveau valmème est activé. Le changement est rapide et source d’exaltation.

Il y a parfois de faux sauts Delta où la solution imaginée n’est pas la bonne. Cela provoque un retour dans le creux Gamma.

Le nouvel état Alpha

Peu à peu, la situation se stabilise de nouveau. Le niveau d’existence qui était essayé au saut Delta répond aux attentes. Non seulement, le problème qui avait causé le point Bêta est résolu, mais bien d’autres difficultés s’aplanissent. Le nouveau valmème est donc bien la solution aux problèmes de l’existence et un nouvel équilibre s’installe… jusqu’au prochain point Bêta.

Tout nouveau, tout beau. Bien souvent, le début d’un nouvel état Alpha est propice au développement d’une étude ARRÊTEE. L’effort du changement vertical a été tel qu’il induit le désir qu’il soit le dernier et qu’enfin la solution ultime ait été trouvée.